La religion
NouveauRépondre


La religion ─ Jeu 22 Juin - 16:06
avatar


La Religion


Présentation

Le culte du Trimurti est la religion officielle de l'Empire d'Eurate, il s'agit d'une religion basée sur trois divinités qui régissent les différents états de l’univers : Sattva, Rajas et Tamas symbolisant respectivement la création, la préservation et la destruction. Ils sont tous les trois sur un pied d’égalité, l’un n’étant rien sans les deux autres et pourtant chacun tentant de prendre le dessus.

Le culte du Trimurti part du principe que chacun de ces dieux accompagne tout humain durant son cycle de vie. Aucun d’eux n’a réellement de sexe. Ils sont représentés tantôt femmes, tantôt hommes.



Sattva

Il incarne la création de la matière et de l’univers.
Son symbole est le minéral.



Rajas

Divinité conservatrice de l’univers, qui s'est plongé dans un sommeil où elle rêve les cycles de vie. C’est à son réveil que Tamas peut se mettre au travail.
Son symbole est une fleur à dix pétales.



Tamas

Divinité destructrice, elle dissout l’univers afin d’en créer un nouveau. Mais elle est surtout une divinité ambivalente, à la fois terrifiante et bienveillante. Elle représente aussi la miséricorde et la compassion : c’est un ascète, un renonçant.
Son symbole est le serpent.




Doctrines

Le trimurti est la religion la plus répandue dans l’Empire. Les Trimurtistes croient à la réincarnation de l'âme en fonction des actions accomplies dans les vies antérieure et actuelle.
Le trimurti n'a pas de livre sacré défini. Il existe cependant plusieurs textes sacrés écrit par les premiers croyants qui regroupent les éléments structurants la religion, cette dernière étant en constante expansion. Chacun des clerc pourra créer ses propres récit et répandre la parole des dieux. Attention toutefois, car la frontière entre visionnaire et hérétique est mince.



Tout est un, un est tout

Pour le trimurti, le monde est réglé par un ordre sacré et forme un tout. Celui-ci concerne aussi bien les astres que les cycles saisonniers terrestres, mais aussi l'organisation de la société et l'individu. Il existe une solidarité entre tous ces éléments. L'homme et l'Univers sont liés et l'homme porte en lui une parcelle de cet ordre sacré. Au quotidien, les Euratiens semblent accepter le système féodal car chaque personne est à la place qu’il doit être selon les expériences de ses vie passées.



Temps cyclique

Suivant les préceptes du trimurti, le temps est divisé en ères cosmiques qui se succèdent à l'infini. La naissance, la durée et la disparition du monde ne cessent jamais. Seul le Trimurti est éternel et immuable. À la fin de chaque ère, l'univers est détruit par le feu puis engloutit par les eaux avant de renaître à l'initiative de Rajas.



Le Karma

Tout croyant suit la voie de la délivrance ou loi du karma, par des réincarnations successives dans le but d'atteindre la libération. Pour cela, il doit respecter les rites, pratiquer dévotions et ascétisme suivant les prescriptions des Clercs. La qualité de la réincarnation dépend des actions accomplies pendant les vies précédentes. Le but ultime est de ne plus se réincarner et que l'âme quitte définitivement son enveloppe charnelle pour s'unir avec le Trimurti




Écoles

Le trimurti a développé au fil des siècles des Astika, plus simplement des écoles de pensée. Au nombre de trois, elles sont enseignées par les triarques eux même au sein de Nacre. Ces Astika sont les suivantes.



Rajaste

Le Rajaste est le nom des dévots de la divinité Rajas, mais il désigne aussi toute chose en relation avec elle. La doctrine des Rajaste consiste à se faire les protecteurs du monde à l’image de la divinité. Lors de leur formation, il leur est donc inculqué une forme de combat sans arme.



Sattviste

Étant l’essence et l’existence en même temps et difficilement saisissable, Sattva n’a que peu de suivants dans son Astika. Les sages femmes sont de son école, mais cela reste le premier degré de sa compréhension . Les rares Sattviste suivent la voie de transformation intégrale de l'être humain qui passe par le corps et les cinq sens.



Tamaste

Bien qu'étant une divinité destructrice, Tamas n’est pas la destruction aveugle et sans sagesse. Les Tamaste reconnaissent que l'ascète est primordial afin de pouvoir reconnaître la fin d’un cycle. Une fois dépouillés de leur égo, les Tamaste sont formés à l’embaumement des corps et aux rites funèbres, mais aussi aux manières de donner le Don de Tamas (autrement dit la mort) à ceux qui en font la demande. Il est bien sûr précisé que ces clercs ne sont en aucun cas des assassins et que le Don de Tamas est strictement encadré par les triarques eux même, tout rite non autorisé se voyant sévèrement puni.