Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Baron


Messages : 35
Date d'inscription : 16/03/2017
Localisation : Principauté de Sinople

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Godfroy d'Emerald, Chevalier de Sinople.   Sam 18 Mar - 11:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D'Emerald Godefroy
"Pour me hisser à ta hauteur."

Registre

■ Son âge : 31 ans
■ Lieu d'origine : Sinople, Duché de la Croix des Espines, Comté D'Emerald, Baronnie de Fiercastel
■ Son rang : Seigneur
■ Son métier : Baron

Son caractère

Que dire de lui ? Eh bien si je devais commencer par quelque chose, ce serait sa patience et sa persévérance. J'ai en effet connu Godfroy à l'époque où il courtisait ma sœur, et je peux vous assurer qu'elle n'était pas fille facile à séduire. Combien de fois l'a-t-elle éconduit, provoquant noirs regards de nos parents heureux de voir un futur baron s'intéresser à leur fille. Et pourtant, le joli cœur n'abandonna pas, persévéra encore et encore, toujours droit, toujours humble, toujours galant. Etait-il réellement épris d'elle, ou n'était-il intéressé que par la renommée de notre famille ? J'ose croire qu'il était sincère, tout comme les larmes qui ont coulées au décès de son épouse. Car oui, après maints efforts, ma sœur finit par lui offrir sa main, que notre père n'a pas hésité à accorder.

Oh, bien sûr, Godfroy aurait pu se passer du consentement de sa promise après que mon père lui ait accordé sa main. Après tout, il était fils héritier de baron ! Mais non, il s'était donné pour principe de ne point la forcer, et de gagner sa main dans l'honneur. Sans doute sa nature a-t-elle été guidée par le Trimurti, tant cet homme était pieux. Il avait d'ailleurs insisté pour que leurs noces se fassent devant les trois, et ma sœur, qui était toute aussi pieuse, en était heureuse. Quand à Lyssandre, lorsque je le lui demandait, elle me répondait simplement que ce qui l'a plu chez lui étaient sa bonté, son calme et sa douceur. Sa douceur... Il n'y a bien qu'elle qui puisse en parler, car s'il était doux et tendre avec elle, il ne l'était pas autant avec moi, ou quiconque d'autre.

Un mur d'impassibilité et d'implacable volonté, voilà le visage qu'il nous montre, à nous, ses chevaliers. Un homme fier et digne mais aussi imposant : non pas dans sa stature, mais dans l'impression qu'il dégage lorsqu'il nous fait face ou qu'il inspecte les rangs. Car il est vrai, il a ce regard perçant, déterminé, comme si rien ne pourrait l'arrêté, comme si le Trimurti lui-même le guidait. Et cela se voit encore plus sur le champ de bataille ou dans un duel. Lorsqu'il combat, il est comme possédé par un esprit. Il appelle cela l'esprit guerrier des Fiercastel, et c'est vraiment impressionnant. Je l'ai vu une fois avancer d'un pas sûr sur le champ de bataille, sans heaume et sans son destrier, avec son épée pour seule arme. Il fit face, sans peur aucune, à un véritable colosse d'au moins deux têtes plus grand que lui et armé d'une masse gigantesque. Des deux hommes c'est le colosse qui flancha le premier, et ce bref moment d'hésitation lui fut fatal.

Cet homme qui n'a de peur au combat, c'est celui que nous servons avec fierté. Et nous le faisons, car nous savons que sous cette forteresse  impitoyable se trouve un homme d'honneur, un meneur avisé, un chef sévère et juste, et pour ceux qui en ont la chance, un ami loyal. Combattre à ses cotés c'est combattre avec l'honneur du Juste, c'est suivre la voie du chevalier fier, c'est se battre pour une cause qui en vaille la peine.

Son physique

Atteignant tout juste un mètre soixante et onze, Godfroy n'est pas spécialement grand pour un homme. Il n'en est pas moins bien bâti, et sa musculature saillante, quotidiennement entretenue par de rigoureux entraînements, lui donnent tout de même une stature imposante. point d'énormes muscles dignes d'un monsieur muscles de cirque, ni même de fins muscles faits pour la vitesse, mais  entre les deux : assez forts pour soulever son lourd pavois, et assez souples pour manipuler son épée. Il est assurément un homme solide, un fort sinoplitain à la peau caucasienne.

Son visage reste fermé et impassible depuis le décès de son épouse est fin. De perçants petits yeux marrons se cachent sous d'épais sourcils bruns, laissant parfois filtrer tristesse et nostalgie quand il est seul, lorsque ce n'est pas fierté et détermination en public. Un nez fin et droit descend au centre de son visage, et des lèvres bien dessinées surplombent son menton droit, et sa mâchoire est carrée. Pour finir, ses oreilles courtes se trouvent quelque peu décollées, ce qui dans sont enfance lui a valu moqueries et l'a parfois complexé.

De bruns cheveux bouclés coupés courts encadrent son visage, le plus souvent ramenés en arrière. Il prend soin de toujours les avoir de cette taille car il les aime ainsi : Plus courts il ne pourrais plus les sentir glisser entre ses doigts, plus longs ils le gêneraient en venant se poser devant ses yeux. Quand à sa barbe de deux jours qu'il ne rase que rarement à raz, elle n'est là que pour tenter de masquer la cicatrice qui marque sa joue gauche, à quelques centimètres de son œil.

Son histoire

"Tu es né en l'an de grâce de 1198, au château de Fiercastel. Premier fils du bien-aimé baron du même nom, un grand avenir t'attendait. L'on m'a dit de toi que tu étais un enfant bien portant et fort actif, ce qui fut le cas tout au long de ta vie. Assidu et volontaire, tu excellas dans tout ce que tu fis : que ce soit au maniement des armes, à la gestion de ton domaine ou avec ta famille. Et tu étais pieux, guidé tout au long de ta vie par ta foi en la voie du Trimurti. Tu étais aussi généreux et bon, autant envers le Trimurti qu'envers le peuple. Tes généreux dons ont toujours été appréciés et bénéfiques, en témoigne ce temple magnifique dans lequel nous veillons aujourd'hui. Tu étais un seigneur digne, un mari exemplaire, un père affectueux et un ami fidèle.

Tu as rencontré Esther lors que tu présentais les meilleurs chevaux de ta baronnie à l'aujourd'hui défunt comte d'Emerald, son père. Et j'eus l'honneur de présenter vos épousailles devant les Trois après que tu lui ai dignement fait la cour durant deux années. Elle te donna ensuite onze merveilleux enfants. Tous deux, vous les avez élevés et guidé avec vertu sur la voie du Trimurti, et aujourd'hui tu leur laisse prendre ta relève.

La vie, pourtant, ne t'as pas épargné. Tu as d'abords perdu Rhoerd, ton septième enfant, emporté par la maladie. Puis ce fut le tour de Sélène, ta dixième, noyée alors qu'elle jouait près du lac. Et ta troisième, Félicie, aussi s'en est allée lors d'un accident de chasse. Dure a été la perte de Sébastian, ton cinquième, que des bandits ont assassiné. Et pour finir c'est Esther, ton épouse, qui s'en est allée, te devançant dans le cycle universel. A présent c'est à ton tour, ton oeuvre dans cette vie est accomplie, il est temps de rejoindre ta prochaine incarnation.

Je laisse à présent la parole à ton fils, ton aîné, ta plus grande fierté selon tes propres mots, que tu as aussi désigné comme ton successeur. Sire."


Le clerc se déplace de quelques pas sur le coté pour laisser place à un homme bien mis et au visage fermé dont le regard trompe une tristesse contenue.
"Merci, mon père." Répond-t-il en prenant place.
"Père..." Commence-t-il, mais l'émotion est forte. Il respire, calme ses larmes, et reprend.

"Père... Quand mère s'en est allée, tu t'es tourné vers moi, tu as essuyé mes larmes, et tu as posé ta main sur mon épaule. Tu m'as dit mère avait atteint le terme de son chemin, que son cycle ici et était terminé et qu'elle en débuterait un autre. Tu as dit que le nôtre ne l'était pas et que nous devions continuer afin que le karma nous apporte bonheur dans le prochain. Et tu as dit qu'un jour viendrait ton tour, et qu'alors je devrais prendre ta suite. Ce jour est arrivé, et je suis prêt.

Mais prendre ta suite, père, ne sera pas aisé. Tu t'es hissé si haut que je ne puis à peine m'imaginer l'atteindre. Tes faits d'armes sont nombreux, et bien connus à Sinople, plus encore dans notre Conté. Tu as gagné nombre de défis, nombre de tournois. Tu as mené un terme à nombre de batailles, si bien que parfois la seule vision de notre étendard suffisait à repousser nos ennemis. Tu est même parvenu à te faire stratège du sénéchal de notre princesse. Et pour finir, ta stratégie est venue à bout de la guerre contre Feynes, permettant à notre principauté de s'étendre. Tu t'es hissé si haut, comment pourrai-je me montrer à la hauteur de ton héritage ?

Tu t'es hissé si haut et pourtant, aussi loin que je me souvienne, tu as toujours été là. Je me  souviens de ton sourire lorsque tu jouais avec mes frères, me sœurs, et moi. Je me souviens de ton air sévère lorsque tu m'entraînais, ou que tu me regardais travailler avec le maître d'arme ou le précepteur. Je me souviens de la fierté dans tes yeux, lorsque je fut vainqueur de mon premier tournoi ou quand le Comte m'a fait chevalier de sa cour. Je me souviens de ton bonheur lorsque j'ai épousé Lyssandre, et de ta joie lorsque nous t'avons appris qu'elle attendait mon enfant. Je me souviens de ta tristesse à la mort de mère, et de ton soutien après que mon épouse soit morte en couche, emportant notre enfant avec elle. Je me souviens de tout cela.

Tu t'es hissé si haut... Tu as été pour moi un modèle, un professeur, un guide et avant tout un père. Tu m'a tout appris, tu m'as tout donné. Si je suis l'homme que je suis devenu aujourd'hui, c'est bien grâce à toi, et à mère. Tu t'es hissé si haut, puisque je suis ton héritage, alors je me hisserai au moins aussi haut. Ton cycle se termine, le mien continue. Je prends ta relève, et en suivant mon propre chemin, comme tu me l'as montré, je hisserais si haut que notre mon nom égalera le tien. Tu peux compter sur ton fils, je nous ferais honneur."


~~°~~

Brohan de Fiercastel, baron de Fiercaste, s'est éteint en début de l'an 1248 des suites de complications dues à ses blessures reçues sur le champ de bataille lors de la dernière guerre, celle-là même qu'a menée Sinople contre Feynes. Comme l'indique l'usage et comme l'indique son testament son fils aîné, Godefroy d'Emerald, reprend alors les reines de la baronnie. Et, malgré toutes les connaissances et l'expérience qu'il a pu accumuler en secondant son défunt père, il ne lui sera pas aisé de reprendre ces terres connues pour ses chevaux et cavaliers qui forment le fleuron de la cavalerie sinoplitaine. D'une part car le tout nouveau baron  devra faire face à ses nouvelles responsabilités, mais aussi à cause de la grande rivalité qui dure depuis bientôt trois décennies envers leurs voisins limitrophes de la baronnie de Lanzaniebla en Namarre. Heureusement le nouveau seigneur pourra compter sur le soutien de son cousin le Comte d'Emerald,  aujourd'hui dernier descendant direct de la famille d'Emerald, et à qui l'épouse ne parvient pas à donner héritier.

Compétences

Plus d'information [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
■ Arme blanche (Epée à une main) - 3
■ Bouclier - 2
■ Sport (Equitation) - 2
■ Etiquette - 2
■ Intimidation - 1
■ Science (stratégie militaire) - 2
■ Politique - 1
Derrière l'écran

■ Etes-vous majeur ? - OUI / NON
■ Avez-vous lu le règlement -
Code validé

■ Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? - Avec un ordinateur
■ Une suggestions ? - Hérétiques, au bûcher !
■ Ce personage est-il un DC, et si oui de qui ? - Oui, de Cristobàl




Dernière édition par Godfroy d'Emerald le Dim 19 Mar - 8:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duc


Messages : 1965
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Godfroy d'Emerald, Chevalier de Sinople.   Sam 18 Mar - 12:10

Et bien c'est c'est l'invasion !
Bon retour parmi nous avec ce compte.
Je te présente pas la maison, fais nous signe quand c'est bon ^^

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 736
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Godfroy d'Emerald, Chevalier de Sinople.   Lun 20 Mar - 11:30

Salut !

Puisqu'on me signale dans l'oreilette que tu as terminé, c'est à ton tour de passer à la casserole ! Wink

Ta fiche est très originale, un peu surprenante au début mais sympa comme tout à lire. =) Pour moi elle est est presque bonne à part deux points à revoir:

On préfère que les joueurs évitent de créer des pnj aussi importants que des comtes, les places de ceux-ci étant limitées. De toute manière en tant que son cousin tu n'est pas son héritier légitime même s'il n'a pas d'enfant ! Prétendant oui, mais seulement selon le bon vouloir du suzerain de ton comte.
De même, tu peux dépendre d'un pnj mais c'est plutôt un inconvénient car il ne sera jamais prioritaire par rapport à un pj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 736
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Godfroy d'Emerald, Chevalier de Sinople.   Lun 20 Mar - 15:28

Validation !

Suite à notre discussion c'est bon pour moi, je te valide =)

Pour que tout soit en règle, pense à créer:

♦️ Ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♦️ Ta [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♦️ Ta [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♦️ Ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (ou autre moyen de correspondance de ton choix Wink)
♦️ Tu dois demander un sous-forum pour ton domaine,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♦️ Et indiquer la liste des
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de ta baronnie.

Tu es bien le seul pour qui je n'ai pas besoin de rappeler que tu dois voter, alors c'est tout pour moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Godfroy d'Emerald, Chevalier de Sinople.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Godfroy d'Emerald, Chevalier de Sinople.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un honorable chevalier
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Un petit bonjour de La maisnie du chevalier Bragon
» Sir Godefroy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: