Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Lyriannah de Ribercour   Lun 6 Fév - 16:30


Lyriannah de Ribercour
"La Veuve Noire"

Registre

■ Son âge : 27 ans
■ Lieu d'origine : Duché de Néra / Isédra
■ Son rang : Baronne
■ Son métier : Conseillère de Courage & Commerçante

Son caractère

Pour beaucoup, Lyriannah serait une femme versatile et arriviste, bien que de son point de vue, et celui du peu de personnes qui la connaisse réellement, ce ne soit qu’un habile jeu d’actrice utilisé pour parvenir à ses fins et obtenir ce qu’elle veut par elle-même, ne sachant que trop bien ce que c’est de repartir de zéro suite à la mort d’un époux. Elle n’en reste pas moins une personne de confiance, elle a très peu d’ami, mais elle est d’une loyauté infaillible envers eux. Si la plupart du temps elle passe pour une femme austère en public, en privé elle est bien différente, le feu sous la glace. Elle sait être amusante avec un humour particulier, attentive au bien être de ses proches et des personnes à sa charge. Elle a une relation particulière avec Angus Black, son intendant. Ils sont inséparable et lui seul est capable de la mettre hors d’elle tout comme il est capable du contraire, il est le seul à savoir qui est la réelle Lyriannah. Le fait qu’ils soient amis depuis leur plus tendre enfance et qu’elle ait risqué sa vie pour lui montre l’amour qu’elle lui porte. Si elle est quelque part, vous pouvez être sur qu’il sera là, tapis dans son ombre.

Les deuils successifs qu’elle a vécus lui ont forgé un caractère assez dure qui lui donne un humour bien à elle de la mort et sur sa manière de l’appréhender. Comme elle aime à en plaisanter quand on parle de la couleur de ses vêtements : "On ne sait jamais quand la mort peut tomber sur le fou qui voudrait m’épouser, au moins ce jour là, je pourrais déjà montrer mon deuil". On la surnomme d’ailleurs la veuve noire, elle a été mariée 3 fois et elle a connu le veuvage autant de fois, aucun de ses époux n’a survécu. Même si aucun doute n’est possible pour le premier et le second époux qui ont été victimes de crimes passionnels de la part de leur favori, pour le 3ème il se murmure qu’elle l’aurait empoisonné, alors que des 3 il est le seul à avoir eu une mort naturelle.

Son physique

Sa beauté est un élément clé chez elle, une beauté froide au regard gris vert très clair qui donne l’impression de sonder la personne face à elle. Un visage sans imperfection au teint de nacre entouré d’une masse de longs cheveux si bruns qu’on pourrait les croire noirs, très souvent attachés en une simple natte. Des lèvres pulpeuses d’un rose pâle, un nez bien dessiné, un regard de biche qui pourrait faire fondre un glacier.

Lyriannah n’est pas très grande, 1m60 à tout casser, devant la plupart du temps tricher avec des talons pour ne pas se casser la nuque quand elle doit parler avec un homme. Quant à son corps, pas d’explosion mammaire, au contraire, elle n’a pas une grosse poitrine, mais elle n’en est pas une planche à pain pour autant, un corps bien dessiné par la marche ou l’équitation qu’elle pratique assidument.

Bien qu'elle ait un joli corps, celui ci reste parcouru de plusieurs cicatrices tenues d'une tentative d'assassinat auquel elle a échappé et qui lui a couté son premier époux. Elle a une cicatrice au niveau de l’épaule gauche, une barrant son décolleté, une au niveau de son flanc et une dernière à la cuisse droite. Si certaines prendraient le soin de cacher ces cicatrices avec du maquillage, la veuve n’en fait rien, étant fière de chacune d’entre elle. De par ses deuils successifs, elle en vient à ne s'habiller principalement qu'en noir quand elle a le choix.

Son histoire

Lyriannah passe la porte du bureau où elle est attendue, des rapports à faire sur les derniers évènements en Isédra à personne d’autre que Courage lui-même. Elle s’avance dans un silence total, seul le froissement de sa robe se faisant entendre quand elle traverse gracieusement la distance qui la sépare de son suzerain, occupé a écrire, sa plume en main. La Baronne attend qu’il ait fini pour prendre la parole, comme à chaque fois, mais pour une fois, elle laisse son esprit vagabonder, se remémorant comment elle avait pu en arriver à devenir l’éminence grise du Duc Courage de Néra. Si elle a commencé sa vie dans l’amour, la mort a trop souvent croisé le chemin de cette femme.

Elle est née au printemps 1221 dans la baronnie de Ribercour, faisant parti du duché de Néra. Son père, Julius, était le cousin du comte de Ribercour et avait hérité de son titre et de ses terres grâce à ce dernier. Luciela, sa mère, n’était pas noble, mais appartenait à une famille de riches marchands. On peut dire que ses parents se sont mariés par amour, mais Luciela avait beaucoup de mal à donner un enfant à son époux, la naissance de Lyriannah relève presque du miracle pour eux puisqu’ils n’en eurent pas d’autre malgré tous les essais. Lyriannah a donc grandit dans un environnement remplit d’amour, mais elle s’est toujours sentie seule, les enfants du coin ne voulant pas jouer avec elle à cause de leur différence de rang. Tout changea quand son père engagea un nouvel intendant, l’ancien avait tendance à piquer un peu trop dans les caisses, ce qui mit la puce à l’oreille du Baron. Ce jour là, elle avait mis sa plus belle robe, enfin la gouvernante l’a fait, elle n’avait que 4 ans à l’époque, pour pouvoir les accueillir. Son père fit les présentations, il y avait Fausto, le père, Milena, la mère qui est enceinte de celle qui se nommera Apollania, Angus, et Calliope cachée derrière son grand frère. Durant les présentations le regard de la petite fille était braqué sur Angus, un grand sourire aux lèvres, enfin un enfant de son âge, ou presque avec qui elle pourrait jouer, elle ne pouvait que les accueillir avec joie, elle allait enfin ne plus être toute seule. Elle s'est très vite habituée à eux, se liant d'une amitié fusionnelle avec Angus, considérant Calliope et Apollania comme ses propres petites sœurs, chacun étant devenu un membre de la famille pour elle, se moquant bien des barrières concernant leur rang.

Ce lien s'est renforcé l'année de ses 15 ans, quand elle apprit qu'il avait hérité des dettes de jeu à la mort de Fausto de la bouche de Calliope qui la supplia d’aller l’aider. Pour la première fois, elle vit l'autre facette du monde, celui loin de la noblesse, et loin aussi de la vie de citoyen respectable. Elle n'a pas eu longtemps à chercher, elle a vite reconnu la voix d'Angus, même si celui ci se faisait passer à tabac. Elle s'interposa entre ses agresseurs et son plus proche ami, se prenant le coup de dague à sa place, heureusement non mortel pour elle. Malgré la douleur, elle tenait encore debout, droite et fière, servant de rempart protecteur au jeune homme. Elle lança une bourse pleine de pièces d’or aux pieds de recouvreur de dettes pour qu’ils partent, l’argent couvrant largement les dettes acquises par Fausto et les intérêts. Ce n'est qu’une fois les hommes hors de vue qu’elle s’effondra, la tache de sang s’élargissant sur le blanc immaculé de sa robe, son ami la rejoignant pour la porter dans ses bras, allant au premier dispensaire qu'il pu trouver pour la faire soigner. N’importe qui se serait inquiété pour sa propre blessure, mais pas elle, elle était beaucoup plus inquiète pour Angus que pour elle-même. L’année suivante c’est la mort de ses parents dans un accident qui les rapprocha encore plus qu’ils ne l’étaient déjà. Quand elle se rendit compte de toutes les responsabilités qu’elle allait devoir endosser, elle a fugué, s’enfuyant loin de tout ca. Tout le monde la cherche pendant une journée, et quand tout le monde abandonna à la nuit tombée, seul Angus persévéra, et il a bien fait, il la trouva assise au pied d’un arbre, en pleurs murmurant un lamentable « je suis perdue » parlait elle de sa situation géographique, ou de ce qu’il se passait dans sa tête ? Elle seule le sait, mais dans tous les cas, elle avait réussit à se perdre a 10 minutes du village.


"Bien, je vous écoute..."

La voix de Courage la fait sursauter et la tire de sa rêverie, ce qui amuse le Duc et fait rougir la Comtesse. Elle lui fait son rapport sur ce qu'il se passe dans son comté, lui tendant plusieurs documents. Pendant que le Duc et Prince Électeur les examinait, elle sourit en le regardant. Il ? Elle ? Elle ne s’était jamais vraiment posé la question, et elle se moquait bien de son genre, et quand on lui posait la question, elle se contenter de hausser les épaules en répondant que ça n’avait aucune importance Courage était Courage et que les actes n’avaient pas besoin d’un genre. Ses pensées se remettent à vagabonder le temps que le Duc lise les documents.


Elle se revoit devant son cousin, le comte de Ribercour, quelques semaines après la mort de ses parents, pour lui annoncer une nouvelle qui n’allait pas lui plaire. Il lui avait trouvé un époux, un très bon parti, et malgré tout ce qu’elle pu dire, elle n’eut pas d’autre choix que d’obéir. A seulement 16 ans, elle allait devoir épouser un homme qu’elle ne connait pas, qu’elle n’aime pas non plus, et elle a voulu mourir pour ça. C’est Angus qui la trouva alors qu’elle allait s’entailler un poignet, et elle craqua, lui avouant son amour. Ils passèrent la nuit ensemble, un peu sous la contrainte pour lui, parce qu’elle lui a fait un odieux chantage, plaçant une dague sous sa propre gorge en lui faisant comprendre qui si ce n’était pas avec lui, personne d’autre n’aurait sa virginité. Cette nuit là, elle eut l'impression d'être dans un rêve, mais la réalité allait bientôt la rattraper quelques jours plus tard, quand le jour du mariage arriva. Son futur époux, un baron lui aussi, était plutôt bel homme, elle n’avait pas à se plaindre de ça, et durant la cérémonie, alors que tout le monde attendait sa réponse, elle fit volte face, cherchant Angus dans la salle. Quand elle le vit et qu’il ne dit rien pour empêcher ce mariage, elle ne put que reprendre sa place initiale et prononcer le « oui » fatidique. La voilà marié à un homme qu’elle n’aime pas et sa nuit de noce fut une horreur, encore plutôt douloureuse que sa première fois. Elle aurait été encore vierge que les effets auraient été s les mêmes. Elle a eu mal, elle a saigné, et contrairement d’avec Angus, elle a éclaté en sanglot. Les jours ont passé et son époux essayait encore et encore, mais il devait se rendre à l’évidence, elle ne le désirait pas, et son corps le lui faisait comprendre. Il aurait pu la violer mais non, en dehors de ça, ils s’entendaient très bien, et il ne voulait pas gâcher cette complicité naissante entre eux alors qu’ils allaient passer leur vie ensemble.

Ils vécurent ensemble pendant 3 ans, 3 ans où elle se montrait être une bonne maitresse de maison et une femme d'affaire redoutable pour les marchands qui voulaient faire commerce avec son époux. En 3 années elle avait commencé à étendre son influence, s'entendant à merveille aussi bien avec les nobles de la société qu'avec les paysans, n'hésitant pas à aider un peu partout quand venait le temps de récoltes. Peut être est ce le fait qu'elle voyait chaque personne comme elle était, un être humain, sans prendre en compte la différence de rang fait qu'elle a été aimée de tout ceux qui la côtoyaient. C’est ainsi que ses parent l'avaient éduqué pour qu'elle se fasse aimer de ses sujets. Pendant ces 3 années, elle essayait même de lui donner un héritier, mais à chaque fois et comme au premier jour, son corps refusait obstinément de le désirer, alors qu’il brulait de désir pour Angus. Tout se passait bien, mais c'était sans compter le premier rouage du destin funeste de la jeune femme. Une nuit, entend son époux prononcer son nom et sa main sur son épaule, elle ouvre alors lentement les yeux, ne s’attendant pas à le voir en train de se vider de son sang, le regard fixement tourné vers elle, sa favorite debout derrière lui une dague ensanglantée en main. Elle a eu la vie sauve grâce au reflexe de bondir hors du lit qu'elle a eu suivi d'un hurlement strident. Alors qu’elle essayait d’échapper à la furie armée bien décidée à la tuer elle aussi, ce sont les gardes qui maitrisèrent la furie, suivi de peu par Angus qui s’occupa de la jeune veuve. Elle est encore en état de choc, mais quand l’adrénaline retomba, la jeune femme s’évanouit sans plus attendre, le corps entaillé à plusieurs endroits. Elle a perdu un époux, une situation, pour redevenir simplement la baronne de Ribercour, mais elle a gagné un début d’un réseau commercial grâce à ces 3 années à aider son défunt époux.


Elle reprend ses esprits quand son interlocuteur l’interpelle, la fixant d’un air visiblement amusé de l’absence qu’elle à eue.

"Cela ne vous ressemble pas Lyriannah, à quoi pouvez vous bien rêver ?"

- Aux fantômes de mon passé, Courage, mais veuillez me pardonnez pour cette petite rêverie, cela ne se reproduira plus.

"Racontez moi donc ce qui peut donc vous détourner de notre conversation"

Elle regarde le Duc qui lui montre un siège, lui faisant signe de s’asseoir pour qu’ils puissent bavarder. Elle fini par s’asseoir et recommencer à rêver, racontant sans presque rien cacher à Courage.


Il ne se passa qu’une année pour Lyriannah fasse son deuil, et au bout de ce temps, Son cousin est revenu la voir pour lui ordonner à nouveau de se remarier, elle ne pouvait pas rester célibataire, elle commençait à avoir son petit empire, à être indépendante mais lui voulait que leur nom s’étende. Le second mariage fut un mariage de convenance du début jusqu’à la fin, tout le monde savait pertinemment que cet homme préférait la compagnie du même sexe dans son lit. Leur manège dura deux ans, deux années avant que Lyriannah se lasse d’être la risée d’Isédra à cause de son époux, deux années surtout où elle a pu étendre un peu plus sa toile commerciale, s’appropriant du réseau de son époux de la même manière qu’elle avait fait avec feu son premier mari. Elle demanda à Angus de tuer l’homme dans son sommeil et de pendre son favori non loin pour faire croire à un crime passionnel alors qu’elle assisterait à la scène. Quand le méfait fut commis, ils firent sauvagement l’amour dans le lit de la veuve alors qu’il était encore couvert du sang de son époux.

Bien sur pour Courage, elle ne dit que c’est un crime passionnel, et qu’elle n’avait pas été concernée parce qu’ils faisaient chambre séparée pour laisser à son époux le loisir de s’amuser comme il le voulait. Elle dit qu’elle s’était accommodée de la situation

Un deuxième veuvage, de marquise elle redevenait baronne de Ribercour. Retour à la case départ ? non pas vraiment, elle n’a jamais quitté le commerce de blé sous toutes ses formes, s’étant approprié naturellement ce que ses précédents époux avaient bâtis, après tout, c’était elle qui avait géré tout ça, et les marchands connaissaient la façon qu’elle avait d’être très droite en ce qui concerne les affaires, ils n’allaient pas prendre le risque de trouver un nouveau fournisseur dont ils ne connaissaient rien. A 22 ans, elle possédait un empire dans le blé qui dépassait même celui de son cousin le comte, même si elle était naturellement sa vassale. Il tiqua à cela, et finit par la prendre pour épouse. C’est avec cet époux qu’elle pu connaitre la vraie vie d’épouse, d’un homme que l’on peu aimer, même si son amour pour lui était mesuré, qu’on peut désirer. Mais son cousin n’était plus dans la fleur de l’âge et il la laissa tout gérer à sa place en ne cessant de lui répéter qu’ils étaient les deux derniers de Ribercour encore en vie, et qu’'il devaient faire perdurer leur nom parce qu'il ne serait pas éternel. A chaque fois qu’il lui disait cela, elle sentait son cœur se serrer, ne voulant même pas penser à ça, si le mariage avait été de convenance au départ, ils en étaient venus à s’aimer tendrement, bien qu’elle ne lui ai jamais caché la relation ambigüe qu’elle avait avec Angus, mais durant les 4 années qu’ont duré leur mariage, elle lui a été d’une fidélité irréprochable, elle voulait être sure que si elle tombait enceinte, l'enfant serait de son époux et non d'Angus. La suite, le Duc la connait, elle est entrée à son service, réussissant à devenir sa conseillère à la place de son époux vieillissant. Il est l’un des rare à savoir voir quand elle joue un rôle ou non, et il avait constaté qu’elle avait réellement aimé son époux, il est l’un des seuls à la croire quand elle racontait que son époux était mort naturellement dans son sommeil, non pas qu’elle l’avait empoisonné. Même redevenue Baronne après la mort de son dernier époux, elle garda son rôle de Conseillère auprès du Duc de Néra, son efficacité, son influence auprès des marchands et sa discrétion n’étant plus à prouver après 4 ans passés à ses cotés

Compétences

Plus d'information ICI
■ Étiquette - 3
■ Administration (Commerce) - 3
■ Érudition (Linguistique) - 2
■ Arme de jet (Couteaux de lancer) - 2
■ Équitation - 1
■ Discrétion - 1
Derrière l'écran

■ Etes-vous majeur ? - OUI
■ Avez-vous lu le règlement -
Code validé

■ Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? - Hey it’s me Mari…. Ah non pardon…. Julia !
■ Une suggestions ? - Non, rien à signaler




Dernière édition par Lyriannah de Ribercour le Ven 10 Fév - 1:49, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 1642
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Partage son temps entre la Croix des Espines et Evalon

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lyriannah de Ribercour   Lun 6 Fév - 16:51

Re bienviendue madame à venir ♪

J'adore ton avatar !!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
En ligne Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 267
Date d'inscription : 08/01/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lyriannah de Ribercour   Lun 6 Fév - 17:02

huhu merci, Courage m'a aidé à le trouver Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 2302
Date d'inscription : 15/07/2016
Localisation : Hautes Plaines de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lyriannah de Ribercour   Lun 6 Fév - 17:40

Re bienvenue! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 465
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Au quatre coins du monde

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lyriannah de Ribercour   Lun 6 Fév - 18:07

La veuve noire ?

Oh miséricorde ! *Se cache sous la table*

_________________


"Adieu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Lyriannah de Ribercour   Jeu 9 Fév - 21:30

Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 596
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lyriannah de Ribercour   Dim 12 Fév - 21:28

C'est bon pour moi !

Attention toutefois, vu les origines de ta mère pense que tout le monde n'apprécie pas de voir une "sang mélée" se hisser aussi haut que tu l'as fait ! (Après tout, la haute noblesse est remplie de sales types xd).
N'oublie pas non plus de ménager ton (ta ?) suzerain(e ?) Courage: ta position de conseillère dépend aussi de ton crédit auprès de lui (d'elle ?) ! Wink

*Lui appose son épée sur les épaules, tel un seigneur adoubant un chevalier*
Tu es donc validée ! =)

♦ Tu dois maintenant te créer un Carnet D'aventure
♦ Faire une Demande de RP
♦ Poster un sujet dans Les Demandes De Seigneurs/Vassaux
♦ Un autre dans les Correspondances
♦ Et enfin, tu dois demander un sous-forum pour ton domaine,
Ici !

Pense à voter, et bon jeu à ta Lyriannah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lyriannah de Ribercour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: