Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Adélaïde Litovski   Jeu 2 Fév - 22:12


Litovski Adélaïde
"Dans l'espoir d'une revanche qui en vaille la peine"

Registre

■ Son âge : 23ans.
■ Lieu d'origine : Volg.
■ Son rang : Noble.
■ Son métier : X .

Son caractère

J'étais naïve, innocente, pure. Puis je suis devenue une femme, une femme battue, humiliée publiquement par un mari saoul. Alors je suis devenue aigrie, affamée de vengeance contre cet être qui avait fait de moi une personne odieuse. Je me déteste. Je déteste celle que je suis devenue, je le déteste. J'aimerai retourner en arrière, ne l'avoir jamais rencontré, encore vivre dans le comté de mon père.

Je n'apporte pas grande importance aux gens qui m’entourent, les domestiques de la maison, je les hais. Tous. Ils savaient très bien ce qu'il se passait le soir, mais jamais, jamais ils n'ont bougés le petit doigt. A croire qu'ils sont tous sourds et aveugles... Je leur ferai vivre un enfer à eux aussi. Jamais plus ils ne verront leur famille, leurs amis, ou même la lumière du jour. Je les ferai vivre un enfer. Mais je ne suis pas sans cœur, je suis juste une femme blessée par l'homme qu'elle aimait.

Son physique

On dit de moi que je suis une belle femme. Mon corps est sculpté comme ces statues que l'ont peut voir dans les demeures de seigneurs, ma taille est fine, ma poitrine est galbée, mes jambes fines et élancées me valent souvent le regard de la foule. Je possède des yeux bleus azurs et des cheveux noirs corbeaux. Quand j'étais enfant, ma mère soulignait souvent la couleur de mes yeux à chaque fois que l'ont se déplaçait quelques part. Cela ne me gênais absolument pas et j'étais très fière de cette couleur azur. Bien que mes n'est pas changé de couleur, ils ne reflètent désormais plus qu'un grand vide me dévorant chaque minutes de ma vie.

Sur mon corps, on peut encore voir les marques des hématomes crées par les poings de mon cher et tendre. Mon épaule, autrefois disloquée à cause de ses coups me fait toujours souffrir, et bien que je le cache du mieux que je peux, elle vient toujours me rappeler ce que j'ai subit, et pourquoi j'en suis arrivée là. Je veux garder chaque hématomes, chaque douleurs. Je veux me rappeler son visage quand il me frappait, je veux me rappeler la douleur quand il écrasait son poing contre mes cotés, quand il se forçait en moi. Je veux me remémorer, pour ne jamais plus laisser un homme me traiter comme cela.

Son histoire

Les rideaux de la chambre sont tirés. Le soleil a disparu. Je ne sais pas si la nuit est tombée ou si le soleil est au plus haut. Mais au final, est ce que cela a une importance ? Je suis assise à sa gauche, sur une magnifique chaise en bois d’Ébène, le regardant, le veillant. Cela fait peut être deux jours, ou peut être une semaine que je suis ici. Je n'ai pas bougé depuis qu'il est allongé sur ce lit. Et ce silence qui règne, un silence lourd, pesant, qui écrase à peine un pied posé dans la pièce. Mais ce silence est soudain brisé par le bruit de la lourde porte qui s'ouvre.

« - Madame... L'odeur arrive jusque dans le salon... Je vous en prie... »

L'odeur. Je ne l'ai pas remarqué. C'est peut être la chose qui les choque. Qui les dérange. Cette odeur ne me dérange pas. C'est une odeur qui m'apaiserai même... D'un seul mouvement je me lève et m'approche du lit. Il a l'air tellement serein, tellement calme. On remarque à peine ses joues creusées, ses yeux enfoncés et son teint blanc. Doucement je me penche sur ce visage que j'ai eu l'habitude de voir pendant plus de 7 ans. Un visage qui était tellement beau.

La première fois que je l'ai vu, j'en ai eu le souffle coupé. Il était magnifique, dans ses beaux habits, sur son cheval blanc. Et ses manières étaient celles d'un parfait gentleman. J'étais tombée amoureuse au premier regard. J'étais si jeune... Si naïve. Et il était si charmant. Il m'a prit la main, s'est penché, et a posé ses douces lèvres sur ma peau diaphane. Quelques semaines plus tard, mes parents étaient ravis d'apprendre nos fiançailles. Ma mère m'a prise dans ses bras, et mon père a serré la main de son futur beau fils. Personne ne pouvait s'imaginer ce qui allait se passer. Personne ne pouvait deviner que ce n'était que le début d'une longue et lente descente en enfer. Surtout pas moi. J'étais tellement ingénue, simplette. Il faut dire que j'ai été élevée dans une petite bulle de bonheur. Première fille d'un petit comte de volg j'ai toujours eu ce que je voulais. Robes, bijoux, chaussures. Je n'ai jamais subit les affres de la guerre, de la pénurie, et de la famine. Mais ce que j'ai subit est bien pire.

Après mon mariage, je dus abandonner ma maison, mes parents. Les diligences de mon mari étaient remplies de bagages et c'est avec une joie non cachée que je montai dans le fiacre qui allait m'amener dans une nouvelle vie. Avec de grands gestes je saluai ma mère, mon père, cette demeure dans laquelle j'avais grandit. La route avait été longue, mais rien ne me semblait insurmontable dans les bras de celui que j'aimais. La nuit de noce ne put pas se passer mieux, et l'année qui suivit fut comme un rêve. Il m'offrait tout ce que je souhaitais, me couvrait d'amour. Dans ses bras, je me sentais en sécurité. Mais tout cela changea un soir de novembre.

Le vent soufflait et au fond de notre lit conjugal je me faisais un sang d'encre. Il n'était pas rentré depuis l'après midi. Alors quand la lourde porte d'entrée s'ouvrit, je couru pour le voir. Il entra, visiblement enivrée par l'alcool. Il me frappe, et me retourne. Le cauchemars commence et les jours, les mois, les années passent. Que pouvais je faire ? Rien.

Les comtes de Volg se réunissaient parfois, discutant de politique, et nous, leurs femmes, les accompagnions à leur sauterie semestriel. Le comte de Boisnoir y était aussi. C'est lorsque je le salua que je sus qu'il avait compris. J'ai feins un sourire, un rire. J'ai fait semblant d'être heureuse. Mais il avait compris le secret de mon mari. Mon secret. En le voyant s'éloigner un peu je le rejoignis discrètement, mon mari étant trop saoule pour s'en rendre compte... Puis nous nous sommes revus, nous avons élaboré un plan. Mais plus je m'absentais, plus il s'acharnait sur moi, me criant que je ne l'aimais pas, que je me retournais contre lui. J'aurai aimé que ce soit faux, et même si je l'aimais. Même si il était mon premier amour, je ne pouvais pas craquer.

J'étais devenue l'ombre de moi même. Mais ma vengeance est là. Je suis une femme, mais cela ne veut pas dire que je ne peux pas agir. Il a suffit de couper une partie de la sangle en cuir avant qu'il ne parte à la chasse. Ecrasé par son propre cheval, j'ai feint de tomber dans les pommes en le voyant comme cela. J'ai pleuré, j'ai tellement pleuré. Mais pas pour lui, pour moi. Je pleurai pour toutes les choses qu'il m'a fait subir depuis des années.

Il n'y a plus de larmes dans mes yeux, à vrai dire il n'y avait plus rien. Je le regarde. Il m'a apprit tout ce que j'avais besoin de savoir, ses absences m'ont permis d'étudier la politique et l'administration des territoires. Maintenant, il peut partir. Je le fixe une dernière fois. Il est toujours aussi beau. Plus aussi frais, certes, mais il est magnifique. Je me penche sur son visage doucement et sourit, caressant sa joue.

« - Bonne nuit mon amour... »

Je me relève, ne quittant pas des yeux mon mari  avant de marcher vers la sortie. Je passe devant la bonne qui couvre sa bouche et son nez avec un tissus.

« - Respirez. Ca sent l'odeur de la belle vie que je vais enfin avoir. »

La bonne me regarde. J'aime voir cette lueur de peur dans ses yeux, cette même peur avec laquelle je l'ai regardé la première fois qu'il m'a malmené. Aujourd'hui c'est a elle de me regarder d'un air effrayée. Un sourire s'affiche sur mes lèvres alors que je prends la direction du salon. Je m'assois dans son fauteuil, celui dans lequel il avait l'habitude de lire, d'écrire, de boire, encore et encore.

Les sabots de la diligence résonne, les bonnes s'activent pour ranger mes malles. On m'escorte jusqu'à la porte et je pose un pied sur l'échelette qui me mène à la cabine. Un dernier regard à cet endroit qui a abrité, mes cris, mes pleurs. Aujourd'hui je rentre chez mes parents, la ou je suis en sécurité.

Les semaines passent, tranquillement, je commence à revivre, je réapprends à sourire alors qu'il a été enterré. Un enterrement très émotif ou les larmes de beaucoup ont coulés. Les miennes aussi. Je ne pouvais pas faire comme si il ne s'était rien passé. Pourtant cette douleur disparaît très vite quand le comte de Bosnoir vient me rendre visite, je n'aurai jamais cru possible m'attacher à un autre homme que mon feu mari. Malgré son caractère dur et rustique se cache un homme avec des sentiments et j'aime à croire que lui ne me fera jamais de mal... Après tout, n'est ce pas lui qui m'a aidé à mettre fin à mon mariage avec mon bourreau ?

Bientôt notre mariage sera annoncé. Mes parents ont déjà donné leur accord. Il ne fait jamais bon de rester veuve trop longtemps. Pour ma mère c'est une chance pour moi. Elle a encore ce regard, ce regard d'une mère sur sa seule enfant, elle a encore l'espoir que je vive une vie meilleure. Car même si elle n'en parle pas, je sais qu'elle a deviné. Une mère sait tout sur son enfant.

Compétences

Plus d'information ICI
■ Politique - 3
■ Administration (des territoires) - 2
■ Administration (financière) - 3
■ Persuasion - 1
■ Etiquette - 1
■ Arme blanche (dague) - 1
■ Sport (Equitation) - 1
Derrière l'écran

■ Etes-vous majeur ? - OUI
■ Avez-vous lu le règlement -
Code validé

■ Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? - A cause d'une chose appeler Anais...
■ Une suggestions ? - Non




Dernière édition par Adélaïde Litovski le Lun 6 Fév - 16:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 1061
Date d'inscription : 08/01/2017
Localisation : Principauté de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Jeu 2 Fév - 22:40

Bienvenido !

Personnage intéressant qu'il me plairait de rencontrer Smile (Une petite histoire qui n'est pas inconnue à Cristo...)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
En ligne Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 2302
Date d'inscription : 15/07/2016
Localisation : Hautes Plaines de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Ven 3 Fév - 5:15

Bienvenue et je rejoins Cristo. Personne intéressant, belle histoire, très bien écrit. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 596
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Ven 3 Fév - 7:42

Coucou miss !

Je me joins aux félicitations des deux loulous pour te dire que c'est une belle histoire (je ne suis pas difficile à émouvoir en plus =]) !
Et agréable à lire, même si je crois que ton Adélaïde est légèrement malsaine de conserver le cadavre de son horrible mari (quoique, une personne plus malsaine te dirait de l'empailler... ♪).

Par contre, vu que tu annonces jouer une comtesse il manque quelques éléments à ton histoire.
J'imagine, puisque tu dis que tu es la fille d'un comte, que c'est de celui-ci que tu tiens son titre ? Il faudrait que tu évoques sa mort dans ce cas, car s'il est vivant tu ne seras pas la comtesse mais simplement l'héritière ! ^^
C'est une solution aussi remarque, ça à l'avantage d'imposer moins de responsabilités tout en gardant le prestige Razz

Au cas où je te rappelle que tu ne peux pas hériter de ton mari, et que s'il meurt sans enfant le titre revient à son frère ou sa soeur s'il en a, sinon à son suzerain.

Egalement, comme on est un peu plus exigeantes pour ceux qui jouent les nobles, il faudra que tu parles un peu (même très succinctement) de la prise en main de ton comté.

Voilà, dis-moi ce qu'il en est pour que je puisse te valider ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Ven 3 Fév - 10:26

Bienvenue à toi ! et au plaisir (ou pas) de te rencontrer en jeu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Ven 3 Fév - 16:00

Voilà j'ai fait les modifications Smile
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 465
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Au quatre coins du monde

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Ven 3 Fév - 21:20

Bienvenue miss Very Happy

_________________


"Adieu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Ven 3 Fév - 23:11

Merci à tous! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 596
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Sam 4 Fév - 10:04

Validation ?
Bonjour Adelaïde,
Ta fiche est-elle finit ? Il me semble qu'il me manque quelques points très important pour que je puisse valider ta fiche, notamment un lien que tu as vu avec un autre joueur et que je ne retrouve pas dans l'histoire et qui pourtant est crucial pour ton personnage.
J'attends donc que vous ayez mit cela à plat et de retrouver cela dans vos deux biographies pour que je puisse valider ou pas.

Amicalement, le Chroniqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Sam 4 Fév - 22:36

Voilou Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 596
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Lun 6 Fév - 7:31

Je suis un peu embêtée avec ta présentation Adélaïde ^^

Je te signalais que tu ne justifiais pas vraiment ton rang de comtesse, et la tu m'indiques carrément être duchesse sans que rien n'en fasse mention dans ton histoire !
(Pour rappel, comte c'est un rang très important déjà ! Et également on a quelques particularités dans notre univers entre autres pour l'héritage, expliquées ici.)

Es-tu comtesse parce que tu hérites de tes parents, ou parce que tu épouses un comte ? Ou parce que tu es la régente de ton fils qui visiblement sera en jeu après quelques semaines ? (pour éviter les cumuls de postes, tu ne peux pas à la fois être régente et future héritière).
Egalement, je te rappelle que tu n'as aucun droit sur l'héritage de ton mari !
Et si après ça tu te remaries à un autre seigneur (un duc à tout hasard ♪), il y a de fortes chances pour qu'on te retire ta régence. Et tu serais duchesse consort, pas seigneur donc ^^

Dans tous les cas il me semble qu'il manque des éléments importants: définir clairement ta situation (si tu gères un domaine, il faudrait l'évoquer un peu, et ne pas limiter ton histoire à ta relation avec ton défunt mari surtout si tu prévois de te remarier tout de suite), et nous raconter un peu la relation que tu sembles avoir prévue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Mer 8 Fév - 1:30

Je pense que c'est bon cette fois Smile
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 596
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Adélaïde Litovski   Mer 8 Fév - 9:34

C'est bon pour moi, tu es validée ! Tu connais les formalités, mais je te donne quand même les liens utiles:

♦ Tu dois te créer un Carnet D'aventure
♦ Faire une Demande de RP
♦ Poster un sujet dans Les Demandes De Seigneurs/Vassaux
♦ Et un dernier dans les Correspondances.

Pense à voter, toussa toussa, et amuse toi bien avec ta miss Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Adélaïde Litovski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Katinka Lizaveta Litovski - Un brin de fraicheur - Fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: