Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Lirielle Erkal - L'Ombre   Jeu 7 Juil - 11:28





Fiche de présentation
Lirielle Erkal


• Nom : Erkal
• Prénom : Lirielle
• Age : 23 ans
• Sexe : Féminin
• Rang : Peuple
• Métier : Voleuse


Physique

Lirielle est une jeune femme qui pourrait sembler fragile de prime abord, de par sa petite taille et son poids plume. En réalité elle possède une silhouette sportive, des formes généreuses, en particulier sa poitrine, et sa musculature est légèrement dessinée pour les plus observateurs. Agile, elle semble tout juste frôler le sol quand elle se déplace. Sa manière d’appréhender le monde qui l’entoure lui donne l’air d’un chat errant à l'affût, agile et déterminé.

Sa peau est halée, douce comme celle d’une enfant. Elle pourrait presque être celle d’une noble si de nombreux stigmates de sa vie dans la rue ne venait pas gâcher le tableau. Une large cicatrice de couteau sur l’abdomen, celle d’une plaie à la cuisse, souvenir d’une flèche d’archer et une petite plaque rouge d’une vilaine maladie honteuse, mais fort heureusement guérit, sur le mollet.

Son visage, tout comme ses formes avantageuses, est tout en rondeur. Des lèvres pulpeuses bien dessinés, des mâchoires légèrement carrés et des joues pleines. Toutefois, ses yeux, bleus comme le ciel d’été, en amandes, son menton et son nez viennent atténuer cet effet et lui donne des traits mature, ne laissant, tout comme sa démarche, aucun doute sur sa féminité.

Ses cheveux doux et épais sont tout en volumes, de couleur châtains ils rappellent le pelage du renard quand le soleil s’en mêle.

D’aucun diront que ses choix vestimentaires sont vulgaires, provocateur, il y a un peu de ça, mais en réalité, ils lui permettent surtout d’évoluer comme un animal dans la rue, de s’accrocher, de sauter, de courir, elle ne cherche que la liberté de ses mouvements.

Lirielle porte une brassière minimaliste en cuir ouvragé, offrant de nombreux détails tout en finesse que peu remarque tant il est difficile de lever le nez de sa poitrine qui semble vouloir s’en échapper à chacun de ses pas. Cette pièce de cuir est aussi orné d’une pierre verte semi précieuse. Noué sous l’énorme pierre, un harnais abîmé par le temps dont la plupart des attaches ne servent plus que de décoration. La jeune femme ne s’en sert que comme moyen de retenir une épaulette orné de clous récupéré sur le cadavre d’un homme ayant tenté naïvement d’abuser d’elle lors d’une soirée trop arrosé, dont il n’est plus là pour se souvenir.

Le bas de son corps est habillée d’un culotte de tissus déchirée par ses soins pour ne cacher que son intimité. Par dessus pends une très belle ceinture de cuir qui dénote, comme sa brassière, avec la qualité générale de ses habits. Il y pends de quoi retenir ses deux dagues aiguisés et de nombreuses petites pochettes dont une, juste sous ses yeux, qui contient son argent.

Des plaques légères ornent ses cuisses et ses jambes sont couvertes par des bottes cuissardes noires.

Amené à se laisse tomber et à se réceptionner sur les hanches de temps à autres, elle porte deux cuissards en plaques ayant fait leurs temps

En cas de froid mais plus souvent pour ne pas être reconnu, elle porte par dessus tout ça une pèlerine noire usée à capuche, le reste du temps, la jeune femme la remonte sur ses épaules la nouant avec de la corde en foulard.


Caractère

D’un tempérament plutôt calme, Lirielle est quelqu’un de discret la majeure partit du temps. Elle peut parfois sembler froide à première vue mais elle est en réalité plutôt joviale une fois qu’on a percé sa carapace. Par ailleurs elle se montre digne de confiance si elle estime que la personne en face d’elle le mérite.

Elle possède un petit coté joueur, curieux et charmeur, sincère quand elle se sent en sécurité ou au contraire manipulateur pour se sortir d’un mauvais pas.

Dotée d’un physique flatteur, consciente du chemin qu’elle a parcourue, pleines de ressources elle est très sure d’elle, confiante, sans être pour autant prétentieuse. Ayant l’habitude de travailler seule, la jeune femme ne se montre pas particulièrement douée ni attirée par le rôle de leader et préférera suivre des directives logiques ou...s’en aller mais n’essaiera pas de s’imposer.

Peu exigeante des autres, elle attend beaucoup d’elle même et s’impose toujours de donner le meilleur. Pugnace, la jeune femme ne lâche jamais un objectif de vue.

Depuis qu’elle a quitté le groupe d’enfants qui l’avait accueilli, elle à perdu une partie de sa joie de vivre et de la confiance qu’elle accorde aux autres. Méfiante, elle n’a depuis lors plus tisser de liens réels avec quelqu’un et sa franchise extrême parfois blessante y est aussi pour quelque chose.

En situation périlleuse la jeune femme choisira toujours la fuite plutôt que d’aller au combat. Pour elle, devoir sortir ses lames est un échec, se mettre en danger est un échec. Le monde est emplit de recoins sombres, de ruelles, de passages dérobés, et se jouer des autres et de son environnement est un réel plaisir.


Compétence par groupe


Citoyen : 4 Escalade 2 Larcin 1 Combat à la dague 1 Connaissance de la rue



Histoire

Lirielle vit le jour dans une arrière salle de maison de plaisir réputé “haut de gamme”, d’une mère prostitué et d’un père marin, client régulier dont elle ne sait rien. D'après sa génitrice, elle a hérité de lui ses yeux pales et son sourire, pour le reste elle est le portrait craché de sa mère. Mère dont elle ne profita guère, cette dernière emportée par la fièvre quand elle n’avait que neuf ans.

A peine sa mère décédé, la petite fille, trop jeune pour être exploité et vu comme une bouche inutile à nourrir, fut mise à la porte.

Vivant dans la crasse et le désœuvrement, elle ne dût sa réussite dans le monde de la rue qu’à une très grande débrouillardise et son visage si mignon !


Consciente du pouvoir d’un regard de biche et d’un sourire innocent, elle parvins à se faire embaucher pour divers travaux sur les marchés et dans quelques fermes avant d’être exploité dans un cirque comme acrobate. Après avoir vécu entouré de l’amour bienveillant de sa mère, elle ne supporta pas de n’être qu’un gagne pain pour les saltimbanques véreux et elle s’enfuit du cirque à l’aube de ses onze ans.

Cette année là, la chance lui sourit et elle rencontra d’autres enfants alors qu’elle venait de se faire prendre une pomme volé à la main. Ses derniers l’aidèrent à se sortir de ce mauvais pas, elle retrouvait enfin une famille, des liens forts, alors qu’elle faisait ses premiers pas dans l’illégalité. Entre petit larcins et jeux de gosses, la vie retrouvait enfin couleur et saveur.

Mais comme tout les bonnes choses ont un fin, le chef de son petit groupe fut attrapé par la milice locale alors qu’il entrait dans sa dix-huitième année et mit aux arrêts.

Ce coup dur ébranla tout le monde, et la gamine, maintenant adolescente, assista impuissante à l’éclatement de sa famille.

Son amour pour les plus petits l'empêchèrent longtemps de dire ce qu’elle pensait au nouveau chef et à tourner les talons mais les avantages que lui avait apporté le cirque faisait d’elle un atout hors pairs, et le partage équitable des ressources ressemblaient maintenant aux taxes abusives des nobles !

Alors Lirielle fit ce qu’elle devait faire, à seize ans elle quitta le groupe sous la menace.

Se faisant oublier, elle reprit ses activités dans une autre cité quelques mois plus tard. Délaissant complètement le vol à la tire et les petits délits facile, elle commença les cambriolages, augmentant la difficulté petit à petit jusqu’à s’attaquer aux demeures les plus cossus. Évoluant sur les toits sans la moindre appréhension, bondissant avec équilibre, se glissant sous les soupirail sans un bruit, crochetant les serrures les plus complexe, la jeune femme commençait à faire parler d’elle, alors elle se décida pour un dernier coup, histoire d’amasser suffisamment d’argents pour quitter cet endroit pour de bon. Mais ce fut le coup de trop…


Alors que tout se déroulait bien, qu’elle s’était introduit dans la maison sans un bruit, aussi invisible qu’une ombre, son instinct et le bruit caractéristique d’une marche qui craque lui firent reposer le coffret qu’elle tenait dans les mains et alors qu’elle s'apprêtait à s’échapper par une fenêtre, une lame se posa sur sa nuque. Lirielle n’était pas bonne combattante, elle n’avait aucune chance et abandonna.

Celle qu’on appelait “l’Ombre” venait de se faire avoir comme une débutante par la milice, pourtant pas très futée d’habitude. Elle avait visé un quartier trop riche, aux patrouilles trop nombreuses. Elle remercia le ciel de ne pas se faire passer à tabac tandis qu’elle suivait avec haine la responsable de ce gâchis bien trop satisfaite à son goûts.

Accusé d’autres crimes, en plus des siens, il était clair qu’elle allait croupir ici un moment. A moins que…

Usant de tout ses charmes, la jeune femme était parvenu à attirer l’attention de celle qui l’avait fait mettre aux arrêts et elle réussis à se faire libérer.

Toutefois, avec le recul, elle ne sait pas qui a le plus habilement manipulé l’autre et ressassant souvent son humiliation, ses dernières paroles lui reviennent en tête régulièrement.

“File de là ! Mais n’oublie pas que tu m'en dois une ma coquine”.

Sans se laisser déstabiliser par la langue de la milicienne qui avait parcouru sensuellement ses lèvre et son regard presque obscène, la jeune femme l’avait gratifié d’un sourire, laissant sa main caresser le bras de la fameuse milicienne dont elle n’était pas prête d’oublier le nom.

Depuis, le temps a passé et aujourd’hui encore, contre toute attente, elle est resté sur les lieux qui avaient vu son arrestation. Une sorte de défi personnel, ne plus se faire avoir !

Pourtant elle sait qu’elle joue avec le feu, alors ses activités sont réduites au minimum,


Avec un abri sûr, quelques contacts utiles, une bourse pleine, elle devrait être heureuse.


Mais ce soir, assise en tailleur sur un toit dominant la cité, Lirielle se sent seule. Les quelques discussions stériles et relations d’un soir ne suffisent pas à combler le vide laisser par la mort de sa mère, les gosses qu’elle a laissé derrière elle et tout en contemplant les étoiles, elle espère que quelque chose change.


Derrière l'ordi

Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Yep
Avez-vous lu le règlement ?  Code validé
Comment avez-vous trouvé le forum ? Meinounette
Le design du forum est-il lisible ou avez-vous eu des problèmes pour vous y retrouver ? Niquel
Avez-vous des questions ou des suggestions ?


© Never-Utopia


Dernière édition par Lirielle Erkal le Mer 13 Juil - 19:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 1706
Date d'inscription : 21/06/2016
Localisation : Partage son temps entre la Croix des Espines et Evalon

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lirielle Erkal - L'Ombre   Jeu 7 Juil - 16:16

Coucou toi ☺

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Lirielle Erkal - L'Ombre   Ven 8 Juil - 23:29

Hey ! J'avais même pas vu ton message  Embarassed

*retourne bosser sa fiche*
Revenir en haut Aller en bas
Duc


Messages : 1845
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lirielle Erkal - L'Ombre   Sam 9 Juil - 10:10

*sautille contente *
Hâte de rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duc


Messages : 1845
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lirielle Erkal - L'Ombre   Dim 10 Juil - 7:19

Coucou Liri.

Tu ne m'as pas choisi te compétences.
Il te manque aussi le code qui se trouve dans le règlement, ensuite je pourrais ta valider ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 660
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lirielle Erkal - L'Ombre   Jeu 14 Juil - 0:09

Bienvenue sur Les Serments d'Eurate Liriel Baenre ! Heu... Lirielle Erkal Wink

C'est le chroniqueur blond qui s'occupera de ta fiche ce soir.

Physique, parfait... Caractère, parfait... Compétences, parfait.... Histoire, parfait... Code, ok. Tout est en ordre chère amie.

Te voila validé, tu peux dès à présent te créer un carnet d'aventure, faire une demande de RP ainsi que de poster un sujet dans les demandes de seigneurs et les correspondances.

De plus, tu peux demander un sous-forum, ici même si besoin.

N'oublie pas de voter pour nous aider à promouvoir le forum en échange de récompenses et surtout, amuse toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lirielle Erkal - L'Ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: