Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Conseiller


Messages : 1233
Date d'inscription : 08/01/2017
Localisation : Principauté de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Cristobàl Demetrio De Corduba [Prédéfini d'Ekaterina]   Mar 10 Jan - 14:19





Fiche de présentation
Cristobàl Demetrio De Corduba


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]• Nom : De Corduba
• Prénom : Cristobàl Demetrio
• Age : 28 ans
• Sexe : Homme
• Rang : Noble
• Métier : Conseiller de Ekaterina de Mellila, Ministre de Namarre


Physique

Comment décrire mon physique ? Eh bien, comme vous le voyez je suis un magnifique hombre de bientôt trente ans. Plutôt grand, trouvez-vous ? Eh bien, je ne mesure qu'à peine un mètre soixante dix-sept, pourtant. Hé ! Je suis encore jeune et vigoureux, n'est-ce pas évident ? Eh bien regardez, regardez donc et admirez !
Admirez ce corps musclé que j'entretiens chaque jour pour rester en bonne forme - oui señoritas, c'est pour vous qu'il est comme cela. Comment ? "Pas si musclé" vous dites ? Hé ! Mais bien sûr, m'avez-vous pris pour l'un de ces soldats aux muscles horriblement surdéveloppés ? Tout dans les muscles et rien dans la tête, n'est-ce pas ? Non, non ! Ce corps au teint hâlé par le magnifique soleil de Namarre ne s'est musclé que dans la finesse et la souplesse, et cela me va bien mieux. Eh, vous l'avez vu, n'est-ce pas : Cette magnifique toison de virilité qui orne mon torse ? Souhaitez-vous y glisser votre main, señorita ? Ahahah !

Oh, mais ce n'est pas tout ! Oui, je sais, vous êtes perdue dans ce regard profond que je porte sur vous. Avez-vous l'impression que je sonde votre âme ? Je sais, l'on me le dit souvent. Votre visage n'a plus de secret pour mes vifs yeux bruns. Et de mon visage, justement, parlons-en ! Aussi beau que tout le reste, n'est-ce pas ? Cet élégant et noble visage que je détiens est encadré en bas par une barbe brune que je prends soin de tailler, et en haut par mes cheveux courts et épais ramenés en arrière. Mon nez fin et droit descend de mes yeux (que certains disent "de rapace") jusqu'à mes fines lèvres souvent pincées. Sans parler de.. Quoi ? Oh, vous vous demandez peut-être ce que sont ces deux boucles que je porte à mon oreille gauche ? Eh bien, rien de bien particulier, simplement des bijoux que j'arbore par goût personnel. Eh bien, ma foi, il me semble que nous en avons fini pour cette question.


Caractère

Que dire de mon caractère ? Vous aurez bien sûr remarqué ma verve et ma chaleur ? Eh bien, ce n'est que le plus évident, bien sûr. Je suis un hombre plein de talents et de surprises, vous savez ? Oui, oui, c'est vrai : Certains disent de moi que je suis... Comment est-ce déjà ? Ah oui, "prétentieux", ou "arrogant". Des dires de jaloux, si vous voulez mon avis. Non, non, je suis juste chanceux, et je ne vais tout de même pas cacher mes qualités parce que cela déplait à certains, tout de même. Après tout, ce n'est pas pour rien que j'opère dans l'ombre, je n'aime pas vraiment me mettre en avant. Etonnant, pensez-vous ?

Cette jalousie tient sans doute du fait que je suis bien plus érudit que la plupart d'entre eux. Car oui, je ne le cache pas, j'aime la lecture. Il y a tant de livres que j'ai déjà lu, et tant d'autres à lire encore. De ce fait, mon domaine de connaissance est assez large, et il n'est rien de le dire. Cela est sans doute ce qui me vaut la place que j'occupe aujourd'hui, mais nous y reviendrons. Cela dit la lecture n'est pas tout et, sans vouloir me vanter, mes capacité d'analyse, de déductions et de réactions ne sont pas en reste. Pour moi, la complexité de la politique et de ses infimes subtilités ne sont rien d'autre qu'un jeu auquel je prends plaisir à participer.

Le jeu, ah ! Le Jeu ! Je ne m'en cache pas, il s'agit là de mon péché mignon. L'un d'entre eux, en tout cas. Oui, j'aime prendre des risques, parfois. La vie est bien trop fade pour ceux qui, comme moi, n'ont que peu de surprise. Alors je me distrais parfois de quelques "jeux" dont j'ai le secret. Vous savez ? Ce genre de jeu, aux règles complexes, auxquels les joueurs n'ont pas toujours conscience d'y participer. Tellement distrayant...

Mais pas autant que les femmes. Cela restera entre nous, évidemment ? Les femmes, belles et énigmatiques créatures qui égayent nos vies. Que ferions-nous sans elles, nous, les hommes ? Alors oui, certains me voient comme un vulgaire coureur de jupons, mais il n'en est rien. Je suis simplement curieux, et généreux. Ne le trouvez-vous pas ? Il faut savoir apprécier les bonnes choses, tant que le temps nous en laisse encore la possibilité. Hum d'ailleurs, si vous les voulez bien, je vous en ferais part plus en détail un peu plus tard. Qu'en dites-vous ?


Compétences de base



Politique (niveau 3)
Etiquette (niveau 2)
Persuasion (niveau 1)
Armes blanche: épée à une main (niveau 1)
Sport: équitation (niveau 1)
Erudition: linguistique (niveau 1)
Erudition: histoire (niveau 1)
Sciences: biologie (niveau 1)
Invstigation (niveau 2)
Subterfuge (niveau 1)
Discrétion (niveau 1)



Histoire


Je suis Cristobàl Demetrio De Corduba, fils d'Ignacio de Corduba et Marie-Manuella de Carranza. Mais cela, tu le savais déjà, n'est-ce pas ? Tout comme tu sais qui sont mes frères et soeurs ? Oui, tu le sais. Mais sais-tu seulement ce que c'est, que d'être le huitième parmi onze enfant ? Non, j'en doute. Alors oui, ma famille est noble, ma famille est riche. Et pourtant...

De mon enfance je ne garde pas beaucoup de souvenirs. En tout cas pas de mes parents. Je ne les voyais que trop peu et, si je devais choisir, c'est véritablement celle qu'ils m'ont choisi pour nourrice qui fait office de mère. Maintenant que j'y pense, ce n'était peut-être pas une mauvaise choses. Grâce à cela j'ai pu être choyé, sans avoir à la partager avec quiconque. Ma nourrice a été bonne avec moi, et c'est m'a appris à lire. Très tôt, et j'étais doué, à l'entendre. Je ne sortait pas beaucoup, et c'est sans doute elle qui m'a donné ce goût prononcé pour la lecture, cette soif de savoir. Quand j'y pense, c'est un exploit de sa part d'avoir pu ainsi me canaliser.

Ah, l'insouciance de l'enfance... Comme j'étais malicieux, aventureux, ou devrai-je dire imprudent ? Combien de fois ai-je été réprimandé ? Combien de fois ai-je été puni ? En réalité, pas autant que je ne l'aurait dû. Pourtant j'en ai fait, des bêtises, étant enfant, en compagnie de ma cousine Ekaterina. Comme nous nous entendions bien à l'époque... Et, sans surprise, ma tendre nourrice s'est souvent faite incendier par mes parents pour n'avoir pas su me tenir, quand je me faisais prendre bien sûr. Néanmoins, sans doute par excès de gentillesse de sa part, je n'ai jamais réellement été puni, si ce n'est que celle consistant à "m'enfermer" dans la bibliothèque avec les livres que j'affectionnais tant. C'était une belle période, que cette enfance.

Bien sûr, mes journées ne se résumaient pas aux malices et à la lecture. Comme tout enfant de ma famille, il m'a fallu étudier l'étiquette, la noblesse et autres responsabilités liées à mon range. Cependant, et contrairement à d'autres, c'était pour moi un autre jeu auquel je m'adonnais joyeusement. Feindre un sourire, jouer les bons enfants, bien paraître aux yeux des invités de nos parents... Qui aurait cru que cela me serait tant utile plus tard ?

Quant à mes frères et soeurs, nos relations étaient... Disparates. Les premiers étaient trop vieux pour trouver intéressant de s'occuper de moi, et ceux dont l'âge s'approchait du mien ne parvenaient pas à me comprendre. Tous, victimes favorites de mes jeux, n'en supportaient plus les retombées. Aujourd'hui encore certains d'entre eux m'en veulent. Sans Ekaterina, qui me suivait dans mes bêtises, cette vie aurait été bien moins amusante.

Et puis le temps passa, et j'ai grandi. Si mes connaissances dans de nombreux domaines, et en particulier en politique, étaient loués par mon père, il en était autrement pour ce qui est du domaine militaire. Pour ce qui était de la théorie, de l'art de la guerre, de la stratégie, il n'y avait pas de problème. Mais pour le combat... Je ne trouvais aucun intérêt à pratiquer une activité aussi laide et épuisante, préférant grandement aller conter fleurette aux jolies damoiselles de Namarre. Hé ! J'en étais venu à l'âge où ces choses-là deviennent intéressantes. Et c'est là qu'est apparu maître Emilio, séducteur de dix ans mon aîné et escrimeur de renom. Peut être parce que nous nous ressemblions, il devint vite mon modèle, et mon mentor. Il m'avait en effet initier à l'escrime corteloise, art autrement plus noble et raffiné que ce que l'on apprends aux vulgaires soldats. Constatant notre bonne entente - et sans doute aussi par lassitude de me voir éviter les cours de l'instructeur - mon père finit par engager maître Emilio en tant que mon maître d'arme personnel. C'est qu'il tenait à ce que le futur conseiller de son héritier soit capable au moins de défendre sa propre vie, et il n'avait pas tort en ce sens.

Et Conseiller, je le devint quelques années plus tard. Le conseiller de mon frère le plus vieux, alors l'un des barons de Corduba. C'est le frère avec lequel mes relations étaient, et sont toujours, le moins conflictuelles, il faut dire, ce qui rendait la tâche plus aisée. C'était distrayant, un bon début je dirais. Mais je dois avouer que de s'occuper d'une baronnie n'était aussi stimulant qu'espéré. Aucun défi à ma mesure, aucune situation complexe... Un jeu bien trop facile. Cela m'aura au moins permis de commencer à développer mon réseau d'informations.

Alors quand Ekaterina, après toutes ces années, est venue me voir pour me proposer d'aller à ses côtés, la réponse m'est apparue évidente. De par mon réseau j'avais eu vent de sa situation, et la mort du duc n'était un secret pour personne. Si j'avais pu l'égorger de mes propres mains... Mais le poison n'était pas une mauvaise chose non plus. Toujours est-il que ma cousine requérait mon aide, et j'étais heureux de le lui apporter. J'allais retrouver mon amie, ma confidente, celle avec qui enfant j'avais partagé tant de bons moments. C'est du moins ce que je pensais.

Où était elle, la fille souriante et rayonnante que j'avais connu ? Celle qui riait, celle qui déjouait la vigilance de ses nourrices pour aller s'amuser ? A sa place, je découvrais une femme distante et froide qui ne ressemble pas à la Ekaterina que j'ai connu. Néanmoins je n'était pas dupe, je savais qu'elle n'avait pas pu autant changer, je savais qui elle demeurait au fond. Ainsi j'ai compris qu'elle avait bien plus besoin de mon aide que je ne l'avais pensé, plus qu'elle-même ne le pensait. Et cela indépendamment des bruits des bruits qui couraient dans les couloirs ou des animosités qui persistaient entre notre famille et celle des Mellila.

J'ignore le niveau de confiance qu'elle garde en moi aujourd'hui, mais je compte bien honorer la tâche qu'elle m'a donné. Eh ! Pour moi qui désirait un défi à ma hauteur, ne suis-je pas servi ?  Namarre... Mellila... Ma cousine, ainsi que son fils... Les règles sont posées, et le jeu est lancé.


Il sourit. L'homme qui parle fait face à la fenêtre d'un étage, torse nu, les mains derrière le dos. Durant toute son histoire il s'est exprimé d'une voix calme et posée, sereine.

Et voilà mon histoire, ce qu'il y a à savoir du moins. T'a-t-elle plu ?

L'homme tourne son regard vers la femme couchée nue sur le lit. Elle est belle, à n'en point douter. Son corps ce qu'il faut de charnu ne laisse déceler presque aucune imperfection, sa peau d'albâtre promet une douceur sans nom, et ses courbes élégantes en feraient tomber plus d'un. Son visage délicat montre une origine certaine de Namarre, et ses longs cheveux bruns bouclés descendent sur son buste pour cacher une partie de sa poitrine voluptueuse. Ses douces lèvres rosées laissent couler un filet de bave disgracieux, tandis que ses yeux d'un vert envoûtants s'ouvrent grand en une expression de peur et d'incompréhension.

C'est pour cela que tu m'as été envoyé, n'est-ce pas ? Pour découvrir  mes faiblesses, ou pour savoir si je ne suis pas celle de la régente. Eh bien, à présent, tu as la réponse. Malheureusement tu ne vas pas pouvoir la transmettre. La paralysie devrait durer encore deux bonnes heures, mais ton coeur se sera arrêté bien avant cela.

Un sourire triste aux lèvres, le Corduba remets ses vêtements ainsi que la cape à capuche qui le cache de toute identification. Avant de quitter la pièce, il se tourne une dernière fois vers la partenaire de son dernier jeu.

C'est bien dommage, tu aurais fait une bonne collaboratrice si tu n'appartenais pas à la mauvaise partie. Adios, señorita. Mes respects à la famille De Mellila

Et sans plus de cérémonie l'homme disparaît de l'auberge cossue dans laquelle, quelques heures plus tard, la découverte d'un corps fera beaucoup grabuge.


Derrière l'ordi


Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Je certifie !

Avez-vous lu le règlement ? code bon

Comment avez-vous trouvé le forum ? Par un topsite (je ne sais plus lequel).

Le design du forum est-il lisible ou avez-vous eu des problèmes pour vous y retrouver ? Aucun problème pour m'y retrouver.

Avez-vous des questions ou des suggestions ? Peut-on, svp, changer mon pseudo pour : Cristobàl Demetrio De Corduba (ou juste Cristobàl De Corduba si c'est trop long)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duc


Messages : 1846
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Cristobàl Demetrio De Corduba [Prédéfini d'Ekaterina]   Mar 10 Jan - 14:38

Bonjour bienvenue,
Je vais valider ton code et nous allons lire ta fiche.
A bientôt au détour d'un rp ou de la box.^^

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 144
Date d'inscription : 22/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Cristobàl Demetrio De Corduba [Prédéfini d'Ekaterina]   Mar 10 Jan - 15:24

Hey !

Bon, que dire ? J'adore ta fiche ! Elle est perfecto ! ( comme moi aahahahaha ! )

Bref, j'adore ce que tu as l'air de faire de mon prédèf et j'ai hâte de jouer avec toi !

En tout cas, moi j'ai rien à redire sur ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 2226
Date d'inscription : 15/07/2016
Localisation : Hautes Plaines de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Cristobàl Demetrio De Corduba [Prédéfini d'Ekaterina]   Mar 10 Jan - 15:44

Bienvenu! Superbe fiche! Puisses tu conseiller au mieux notre bonne Régente Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 660
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Cristobàl Demetrio De Corduba [Prédéfini d'Ekaterina]   Mar 10 Jan - 16:56

Salut !

En voilà un qui ne manque pas d'assurance ! ^^ Méfie toi simplement, les femmes d'Eurate sont parfois un danger pour un jeune homme un peu trop sur de lui Wink
C'est bien que tu aies choisi de venir intégrer une famille déjà existante, et vous devriez faire du bon boulot avec Ekat !

Tu es validé ! Tu peux dès à présent te créer un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], faire une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ainsi que de poster un sujet dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

N'oublie pas de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour nous aider à promouvoir le forum en échange de récompenses et surtout amuse toi bien ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cristobàl Demetrio De Corduba [Prédéfini d'Ekaterina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: