Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Mer 14 Déc - 15:30





Fiche de présentation
Sürth Al'Rion


• Nom : Al'Rion
• Prénom : Sürth
• Age : 32 ans
• Sexe : Masculin
• Rang : Citoyen
• Métier : Général des armées du sultanat


Physique


Regardez Sürth, et vous vous en souviendrez pendant bien longtemps.

C’est le genre d’homme qui marque, au physique qu’on n’oublie pas. 
La première raison de cette impression vient certainement de sa puissante silhouette. Ce serait un euphémisme de dire que Sürth est simplement musclé ; le chevalier se situe bien au-delà de ça. Son corps est comme taillé dans le bois d’un chêne : du haut de ses 1m98 et sa presque-centaine de kilogrammes de muscle, Sürth paraît être un colosse parmi ses semblables. Si vous le croisez avec son équipement militaire, partant au devant d’une bataille, vous penserez même que sous son armure, il y a un homme qui ne vit que pour mener des troupes et faire la guerre. 
En clair, Sürth paraît intimidant au premier abord ; tout son corps semble avoir été de telle manière à ce que ce soit le cas.Ses petits yeux clairs et sa longue chevelure brune pourraient même vous étonner, tant ils entrent en contraste avec son aspect guerrier, en apportant une touche de douceur et de beauté à ce visage maculé par quelques cicatrices. 




Caractère


Si vous décidez de ne pas vous arrêter à cette première impression, si vous décidez de vous avancer pour connaître ce grand gaillard, alors vous serez probablement surpris. L’homme qui se cache dans ce corps est lui-même en contraste avec celui-ci, et c’est lors de moments de beuverie (très fréquents) que Sürth se dévoile véritablement : le colosse a une philosophie bien particulière : pour lui, l’existence est un réel cadeau, alors autant en profiter. Il aime croquer la vie à pleine dents, acceptant tous les plaisirs lorsqu’ils viennent à lui ; et lorsqu’ils ne viennent pas, Sürth va les chercher et y met toute son ardeur pour y arriver. Il aime souvent plaisanter en disant que sa vie est rythmée par la règle des Trois B : Beuverie, baise & bataille.

Mais c’est ce dernier “B” qui intéresse le plus le chevalier ; et là encore, ce serait un euphémisme de dire qu’il s’agit d’un simple intérêt : Sürth éprouve une véritable fascination pour les combats armés. Gagner un combat, qu’il soit à mort ou pas, constitue pour lui le bonheur ultime, l’apogée de la délectation. C’est sûrement pour cela que le sultan Valahar l’a choisi en tant que commandant de ses armées : lors d’une bataille, Sürth met corps et âme dans l’obtention de la victoire, ce qui en fait une véritable machine de guerre alimentée par une hargne bestiale et une ingéniosité martiale exceptionnelle.

En soi, vous pourriez penser que Sürth n’est qu’une brute assoiffée de sang, totalement simplet. Et vous n'auriez pas tort ; le géant n'est pas quelqu'un de réellement difficile à percer à jour et s'en faire un ami n'est donc pas une tâche ardue. Cependant, ceci ne s'applique pas avec ses soldats : le chevalier est inflexible et imperturbable, ce qui se remarque beaucoup lors de l’entraînement des troupes à la caserne, ou en temps de guerre. Avec ses troupes, Sürth se montre autoritaire et impartial afin que ceux-ci le respectent comme quelqu’un de son statut se doit de l’être.

A ce propos, Sürth a juré protection à Valahar qu’il considère comme un seigneur éclairé mais aussi comme un grand ami avec qui il aime discuter pour qu’il fasse partager son savoir. Et en retour, le colosse apprend au comte à monter un cheval lorsqu’ils le peuvent (même si les résultats ne sont pas concluants pour autant). Il lui sera loyal tant qu’il jugera ses actions bonnes et raisonnables.

Enfin, il est aussi à noter que Sürth a un rapport assez spécial avec la mort. Si certains guerriers la redoutent comme une ennemie, le chevalier a appris au fil d'un long entraînement mental à ne pas la voir comme une entité qui frappe par surprise, mais comme une compagne de route. Sürth a appris à la rendre omniprésente partout autour de lui, de la chute à cheval à la petite piqûre d'insecte, de la maladie à une minuscule plaie : en bref, la Mort est devenue quelque chose de banal pour Sürth. Et c'est en la rendant banale qu'il a pu ne plus en avoir peur : le chevalier sait ainsi que la mort l'attend à chaque instant de sa vie, et qu'inévitablement, elle viendra le chercher un jour ou l'autre. Très attaché à cette façon de voir les choses, il pense que se rendre compte de la Mort permet de mieux pouvoir appréhender la Vie et sa volupté.





Compétences de base


Citoyen :
- Forme physique ; 4
- Escrime (épée à lame courbe) ; 2
- Equitation ; 1
- Commandement ; 1





Histoire


En cours de rédaction...


Derrière l'ordi


Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Certifié.

Avez-vous lu le règlement ?  “Per Aspera Ad Inferi”

Comment avez-vous trouvé le forum ? Un certain Sultan dont je tairai le nom m'a dit de ramener mon p'tit boule, alors me voici.

Le design du forum est-il lisible ou avez-vous eu des problèmes pour vous y retrouver ? Rien à redire là dessus !

Avez-vous des questions ou des suggestions ? Nada !


Dernière édition par Sürth Al'Rion le Mer 14 Déc - 20:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 2226
Date d'inscription : 15/07/2016
Localisation : Hautes Plaines de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Mer 14 Déc - 15:49

Soit le bienvenu! Bon courage pour finaliser ta fiche.
Le staff te le dira sans doute mais à mon avis ils te demanderons de choisir entre Eleveur et Général des Armées pour ton métier. Pas évident de cumuler deux fonctions à temps plein Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1706
Date d'inscription : 22/06/2016
Localisation : Partage son temps entre la Croix des Espines et Evalon

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Mer 14 Déc - 16:01

Bienvenue mister cheers

Et effectivement on demande rarement à son palefrenier de commander ses armées, et inversement ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Mer 14 Déc - 16:09

Merci de vos précisions, m'sieurs-dames ! Et merci de votre accueil   Razz
J'ai édité le truc. Partager son temps entre les écuries et la caserne, ça aurait fait une sacrée journée pour ce pauvre Sürth. A croire que Valahar l'exploite (hein, quoi ?)
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 2226
Date d'inscription : 15/07/2016
Localisation : Hautes Plaines de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Mer 14 Déc - 16:14

Ah clairement tu aurais été ni aux 35h ni aux 39h mais au 72h heures semaine xD

Dit moi, bien bâti le gaillard mais par curiosité, toutes ses griffures viennent de tes conquêtes d'un soir ? ^^ de sacré sauvageonnes xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Sam 17 Déc - 17:28

Anémone, je me dois de corriger ce que vous affirmez plus haut ! Si j'ai bien compris, Surth était, avant l'édit, maître du haras et chef de guerre.

Ce n'est absolument pas antinomique, au contraire ! La charge de sénéchal (chef des écuries royales) était déjà une charge militaire sous les mérovingiens et carolingiens (et il me semble que c'est aussi le cas sous les Abbassides en Orient), et sous les capétiens elle est devenue celle de commandant des troupes royales. Il n'y a donc historiquement aucune incongruité à ce qu'un maître des haras royaux soit aussi un chef de guerre, surtout si l'armée comporte une grand epart de cavalerie. Quant au chef des écuries, il n'est jamais palefrenier ! Il ne passe pas ses jours au cul des chevaux : c'est une charge administrative, un honor. En ce qui concerne la remarque sur le temps dédié à chaque fonction, elle n'est pas non plus valable : en effet le sénéchal ne passe pas sa vie dans les casernes, il n'exerce son commandement militaire qu'en cas de guerre ou lors du champ de mai ; de même, le sénéchal (cette fois-ci aux écuries) ne s'occupe pas personnellement des chevaux, ni de l'approvisionnement ou des soins, ce sont des charges subalternes et spécialisées qui vont s'en occuper (généralement ceux-ci ne sont pas nobles !).

C'était une remarque purement historique, j'ai compris que sur ce forum il n'y a pas de cumul des mandats pour des raisons de simplicité. Je tenais juste à souligner qu'il y a beaucoup de fonctions interchangeables au sein d'un palais, et que le choix de Surth est tout à fait justifiable ! Wink
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 2226
Date d'inscription : 15/07/2016
Localisation : Hautes Plaines de Namarre

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Sam 17 Déc - 17:38

Sjsk, ta remarque est certe pertinente, mais tout d'abord il avait stipulé "Eleveur" et non "maitre", le premier est plus un métier à proprement parlé alors que le second est une fonction Wink . Certe on confond un peu les 2 c'est évident mais voilà, dans l'absolu on demande 1 seul Metier/fonction pour rester succinct (faut savoir aussi que cela est affecté à votre profil comme vous avez pu le constater). Ça n empêche pas d'avoir Inrp cette seconde fonction mais pour la fiche il nous faut la principale. D'où l'interet des Compétences ^^ (et de voter pour les augmenter ou s'en rajouter xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Sam 17 Déc - 17:48

Je ne contestais pas le fait qu'il ait dû choisir une seule fonction, je répondais juste à Anémone qui disait qu'on n'appelle pas un palefrenier pour commander l'armée, parce que concrètement sa remarque n'est exacte : certes un palefrenier n'a rien à faire ailleurs qu'au cul d'un cheval, mais beaucoup de fonctions liées aux chevaux sont aussi des fonctions militaires.

Après effectivement, s'il était juste éleveur, c'est différent. Il n'est pas honorable de travailler de ses mains, et il ne peut avoir une position haute dans l'entourage du sultan (en tout cas dans l'étiquette de la cour, en privé c'est encore différent).
Revenir en haut Aller en bas
Duc


Messages : 1846
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes   Sam 17 Déc - 17:50

Cyrius tu parles comme un modérateur ^^
Tu cherches la promotion ? Fallait me le dire ^^

Pour vous répondre à tous je refuse le cumul de manda à cause de mes petits malins de joueur gros bill. ^^
D'expérience, je sais que certains joueurs ont une tendance à tout avoir, n'avoir besoin de personne et se sortir propre de toutes situations. Du coup ne pouvant trier, c'est tout le monde à la même enseigne. Bien sur je reconnais complètement le point soulevé par Sjsk et l'explication de Cyrius est compréhensible, mais ma raison est bien plus pragmatique.

Bisous à tous et bonne soirée

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sürth Al'Rion, du Sultanat à Roulettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lalwende Súrion
» [VIème Tournoi]16ème de Finale : Hypérion VS Samaël
» [Tournoi Bis]8ème de Finale: Elofendil Titan Hypérion VS Vaflan de l'épée Ardente
» Le Sultanat de Raj
» Mon mangeur d'enfants à roulettes en wip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: