Les Serments d'Eurate
Bonjour ami Euratien,

Ce moi-ci Les serments d’Eurate fête ses un an de vie et de plaisir partagé entre vous et nous l’équipe du Staff. Pour cette occasion si spéciale nous avons décidé le mois derniers de lancer un grand sondage pour connaître vos désirs pour l’avenir du forum. Il en est ressortit beaucoup de choses.

Du coup beaucoup le savent, nous avons décidé un grand changement pour le forum. Je vois vos airs paniqué derrière vos écrans. Non, Eurate reste la même, mais comme pour les jeux vidéo, il y a une béta (première version test du jeu) et la version finale. Il en va de même pour Eurate.

Concrètement comment cela va-t-il se passer ?

C’est simple. Nous terminons tranquillement l’event qui prendra fin impérativement le 01/08/17 et les différents rp en cours. Le 20 juin, nous mettrons le forum en maintenance et donc le fermerons à l’inscription. Toutefois, les joueurs pourront toujours se brancher, mais nous leur demanderons de ne rien écrire durant les changements. Si tout se passe bien, dès le lundi vous aurez la nouvelle version d’Eurate de disponible, mais nous n’ouvrirons pas de suite afin de laisser à nos membres la possibilité de procéder à des changements s’il doit y en avoir.

L'équipe administrative


Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage


Messages : 198
Date d'inscription : 01/07/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Bast ; dédain pour les hommes, passion pour les Deux.   Ven 1 Juil - 22:50




Fiche de présentation
Bast Lodisus

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



• Nom : Lodisus
• Prénom : Bast
• Âge : 31 ans
• Sexe : Masculin
• Rang : Religieux
• Métier : Evêque au service de Courage de Nera
• Croyance : fervent prêcheur de la Trinité


Physique

Le clerc déambule dans un des couloirs mal éclairés du domaine. Il vous intrigue et vous décidez de l’observer. Couvert d’un long manteau noir qui couvre ses pieds et traîne dans son dos, sa démarche est si silencieuse qu’on pourrait penser qu’il glisse. Curieux d’en voir plus, vous vous approchez discrètement pour compenser avec la demi pénombre. Vous remarquerez alors la longue chevelure châtain qui tombe dans ses reins, lisse et bien entretenue. Difficile de juger sa carrure sous les vêtements, mais il n’a pas l’air bien dangereux. A en croire sa posture, il n’est pas de ceux à compter sur leur physique pour intimider les autres et si ce n’était votre vilaine habitude d’espionner les inconnus, sa façon d’être n’attire en rien le regard. Désirant en savoir plus encore, vous osez quelques pas et tentez de le contourner pour entr'apercevoir son visage. Vous trébuchez sur une dalle dépassant et le bruit alerte l’homme qui se retourne d’un bond. Deux pupilles noires perçantes ainsi qu’un sourire acerbe vous font désormais face. Mal à l’aise, vous êtes gênés et pourtant vous ne pouvez détourner le regard. C’est l’occasion de le détailler sans plus se cacher. Vous le voyez maintenant, cet homme transpire la malice, voire presque la malveillance. Stupéfait, vous restez immobile, tandis que lui reprend sa route et disparaît dans l’obscurité du couloir…


Caractère

Qu’importe l’angle sous lequel on le regarde, c’est la suffisance qui transparaît dans chacun des traits de son visage fermé au sourire. Rarement avenant, bien trop souvent condescendant, le clerc paraît si apathique qu’il est ardu de comprendre quelle fut sa motivation de se spécialiser en psychologie. Absolu pessimiste, il lui serait impossible d’envisager le bon s’il n’y avait sa foi inébranlable en la Trinité. Parfois pourtant, un mince sourire en coin vient s’accrocher sur son froid visage ; mais ne vous y fiez pas trop, il est probablement en train de se moquer de vous. Ce qui est d’autant plus étonnant, c’est qu’on pourrait penser que ce tempérament glacial s’accompagne de sang-froid, mais non. Il lui arrive d’avoir des crises de colère, qu’il ne gère pas du tout et qu’il chercher à masquer tant bien que mal.
Toutefois, si vous êtes déterminé à passer au delà ces premiers aspects qui en découragent plus d’un, vous pourrez découvrir la ferveur d’un homme qui voue corps et âme à sa foi. Tout ce qui est lié au culte des Trois illumine ses pupilles sombres de milles feux, transforme son regard perçant en celui d’un amoureux transi. D’ailleurs, en parlant d’amour, sa passion pour la Déesse, cette idyllique amante, lui fait perdre pied dans la réalité. Véritable fanatique, lui vouer un culte est tant une étincelle dans le feu de son désir qu’une torture pour son esprit.
Autrement, Bast est un homme instruit, intelligent et complexe. Peu bavard, il observe les autres et cherche à les comprendre plus qu’à les juger. Il tend la main à ceux qu’il juge bon, et ignore tout bonnement les autres.  


Compétence par groupe


Religieux : 4 psychologie 2 soins 2 mathématiques  1 équitation 1  chant


Histoire

Alors que l’obscur manteau de la nuit accompagné d’une opaque brume enveloppe la ville, la délicate silhouette d’une femme se dessine à la sortie de la ruelle. Sous sa capuche qui couvre jusqu’à son front, on distingue un regard inquiet, préoccupé. Dans ses bras, un paquet soigneusement enveloppé qu’elle serre avec précaution contre sa poitrine. Les rares lampes accrochées au front des bâtisses à peine discernables dans le brouillard ; rien que des ronds jaunes flous ça et là. Alerte, elle balaie les environs méthodiquement et avance à un rythme saccadé, discontinu et évite ces rares sources de lumière. Ce n’est que lorsqu’elle est certaine de passer inaperçue qu’elle sort de son abri de fortune pour en trouver un nouveau. Mais elle progresse, inexorablement, traînant dans son sillage son manteau rapiécé. Des faubourgs malfamés du port aux quartiers aisés, elle traverse la cité  jusqu’à enfin arriver devant le bâtiment voulu. Hésitante, elle se défait lentement de son bagage et le dépose à ses pieds. Prenant une grande inspiration, elle toque fortement à la lourde porte qui lui fait face, puis se retire dans la brume sans plus attendre, disparaissant dans la nuit. Effacée, envolée.


D’aussi loin qu’il se souvienne, Bast a toujours été un membre de la grande famille de l’ordre de la Trinité. Pris en charge et éduqué par les Clercs, son enfance fut paisible et heureuse auprès des hommes de foi ainsi que des quelques autres bambins vivant ici. Pas très bavard, il est de ceux qui observent plus qu’ils ne participent à l’instant présent. Toujours un peu à l’écart de ses camarades, il se fait peu d’amis sans pour autant s’en soucier alors. Dès les débuts de l’adolescence, alors que l’appétit charnel s’éveille en son sein, cet écart volontaire qu’il a établi entre lui et la société devient une gêne. Il devient source de moqueries, est pointé du doigt comme asocial, et il sait alors qu’il est déjà trop tard pour inverser la tendance. Mais plus préoccupant encore, comment approcher les demoiselles quant tout acte social relève de l’insurmontable défi ?
C’est à cette même époque que sa mère maternelle refait surface et se présente à lui comme tel. Nostalgie ? Regrets ? Il ne le saura probablement jamais ; toutefois cette rencontre fait surgir à la surface de ses sentiments une douleur sans équivoque qu’il ne savait pas tapie en lui. Il le sait maintenant, il est l’illégitime rencontre entre une fille de joie et d’un noble malveillant. Jamais avant il ne s’était senti aussi sale. Oui, indubitablement, c’est à l’adolescence que ce qui était de premier abord une curiosité envers l’humain se transforme en une morne indolence teintée d’un sarcastique sourire, et que Bast devient l’homme qu’il est aujourd’hui. Le jeune garçon se réfugie alors dans la foi plus qu’auparavant, et assouvit ses désirs oppressants d’homme naissant dans les rêves qu’il construit avec la Déesse, voyant en elle l’ultime représentante de la femme, la seule capable de le satisfaire réellement et de le comprendre. Son esprit sombre peu à peu dans une silencieuse agonie qu’il ne peut partager, lui si seul. Vieillissant, il essaya bien quelques femmes, mais sans succès. Trop fades, trop décevantes et pas forcément aptes à encaisser son fétichisme pour la violence sexuelle. Quant à ses relations avec ceux de son genre, elle sont quasi-inexistantes, à part quelques rares occasions.
Sa seule expérience probante se prénomme Garance. La jeune femme et lui se sont rencontrés lors de leur dix-huit ans, un soir dans une taverne, alors que Bast rejoignait tout juste la capitale pour parfaire sa formation religieuse. Captivé par sa chevelure rousse, attiré par ses formes attrayantes, Bast succomba le temps d'une nuit sans suite. Ils ne se revirent que trois ans plus tard avant de se séparer de nouveau, Bast repartant pour sa ville natale une fois sa formation achevée.
Quant à ses amis, ils sont rares et il est peu probable qu’il les définisse comme tel. Pourtant, l’homme se spécialise en psychologie et s’élève au rang d’évêque grâce à sa relation avec Courage de Nera. Les deux hommes sont aussi étonnants l'un que l'autre et de leur différences naît une drôle d'amitié teintée de respect.  Les autres ne les comprennent pas plus qu’il  comprend Courage lui-même...


Derrière l'ordi

Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui !
Avez-vous lu le règlement ?Code Validé
Comment avez-vous trouvé le forum ? Secret défense Rolling Eyes
Le design du forum est-il lisible ou avez-vous eu des problèmes pour vous y retrouver ? No problemo.
Avez-vous des questions ou des suggestions ? Peut-on me proclamer Dieu pour que je puisse rencontrer la Déesse?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Bast Lodisus le Lun 4 Juil - 11:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1672
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bast ; dédain pour les hommes, passion pour les Deux.   Dim 3 Juil - 22:54

Je te valide une fois que tu m'aura mit le code vilain clerc grincheux ^^
Plus sérieusement j'attends de finir la religion afin de te donner ce qu'il manque ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 198
Date d'inscription : 01/07/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bast ; dédain pour les hommes, passion pour les Deux.   Dim 3 Juil - 22:56

Oui je sais je sais... Le code... *râle et file relire une énième fois le règlement*
Mais de toute façon il faut que je remette mon histoire à jour avec la nouvelle religion donc c'est pas tout à fait terminé mon comte !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1672
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bast ; dédain pour les hommes, passion pour les Deux.   Lun 4 Juil - 21:24

Tu es donc validé mon clerc. ^^
Je bascule ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bast ; dédain pour les hommes, passion pour les Deux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel en duo...pour la joie des foules.
» Juste pour rire
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» Comment votre entourage vit-il votre passion?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: