Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage


Messages : 72
Date d'inscription : 24/06/2016
Localisation : Principauté d'Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Mei Wong    Ven 1 Juil - 16:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mei Wong
"La rose a plus de piquant qu'on ne le pense"

Registre

■ Son âge : 29 ans
■ Lieu d'origine : Volg
■ Son rang : Citoyen
■ Son métier : Herboriste

Son caractère

Mei suit la voie que son père lui à tracée sans se poser de question. Puisqu'il la recueillit et élévée, il a son obéissance. Elle vie donc selon 4 préceptes important qui rythme savie auprès de lui.

- 1) Ta voie est celle de l'endurance, de la survie et de la victoire sur tout ce qui veut détruire ta maitresse. 

Dans le cas de Mei, il serait judicieux d'ajouter, que la victoire se fait à n'importe quel prix. Mei est ainsi, on lui demande des résultats et elle en obtiendra du moment que sa dame ou son père le lui demande. Fidèle à ses engagement et même incorruptible.Elle ne s'engage jamais inconsidérément. La seule chose qui motive les actions de Mei, sont les demandes de sa dame. 

- 2) connaitre l'autres c'est se connaitre soit, ainsi jamais tu ne connaîtras la défaite pour l'honneur de ta dame.

Un seul mot la définit : Maîtrise. La maîtrise de soit en premier lieu, celle de son environnement et des autres. Ainsi en à voulu Wong. Ajoutez à cela l'apprentissage de la concentration et de la perception et vous aurez une partie de la psyché de Mei. Il est primordial pour elle de savoir quand agir et quand céder la place quand parler et quand se taire, c'est de cette manière qu'elle aidera au mieux sa dame. Elle a apprit à juguler toute émotion afin de n'afficher qu'une froide indifférence au pire et au mieux une fausse servilité (sauf pour sa dame). C'est la logique et le pragmatisme qui la font agir, car Wong à supprimé toutes traces de sentimentalisme en elle. Toutes ? Peut être pas allez savoir ! 

- 3) Toute guerre repose sur le mensonge.

Mais surtout sur les informations que l'on possède ou pas. Mei est devenue très forte à se petit jeu la. Elle à cultivé l'art de passer inaperçue dans se but. Les gens oublie vite qu'ils sont en sa présence et très souvent il pense même à cause de ses traits asiatique qu'elle ne comprend pas la langue. Par contre, quand elle ment ou cherche à dissimuler certaines choses, c’est plutôt par omission et semi-vérité plutôt qu’un mensonge effronté. Bien sûr cela n'arrivera jamais avec sa dame et son père. C'est une femme dévouée et pour avoir un coup d'avance, elle est prête à tout.

- 4) Le dernier principe et le plus important : S'adapter et vaincre.

Mei est un paradoxe ambulant de valeurs, car elle cherche toujours à faire ce qui lui semble être le plus souhaitable pour les intérêts de celle qu'elle sert. Mais parfois l'on sent le besoin de passer outre se lourd héritage que lui a transmit Wong. Toutefois elle reste attachée à certaines valeur tel que le respect, l'honneur et le sacrifice de soi... N'ayant pas connu Liulan Qi, elle s'est clairement adapté à la vie que sa dame lui fait avoir et comprend que chaque chose à sa place dans l'univers, mais s'il lui faut retourner à un état inférieur pour les intérêt de sa "famille" alors elle saura le faire. 

Son physique

Pas un sourire, pas la moindre émotion ne semble vouloir marquer le visage de poupée de porcelaine de la jeune femme. Tout comme son regard noisette ne semble jamais animé, lorsque ses longs cheveux noir et raide ne tombent pas devant son visage en tout cas. D'ailleurs ils cachent aussi un visage enfantin trompeur, petit nez et lèvres charnues, sourcils fins et bien dessinés. Sous cette apparente jeunesse renforcé par une morphologie frèle, une peau laiteuse et une taille ne dépassant pas le mètre cinquante se cache la digne fille de maître Wong. Cette allure fragile sert grandement Mei qui est si discrète qu'elle se fondrait presque dans les ombres, tel un fantôme. C'est d'ailleurs maître Wong qui lui enseigne l'art de passer inaperçue et de passer pour insignifiante, tout ce qu'il faut pour être ses oreilles.

L’économie de mouvements est un art à part entière dans lequel elle est passée maître. Rien de superflus, juste une précision chirurgicale et fluide. L'habitude toute Liulan qu’elle a apprit de son père, celle de s’incliner de façon plus ou moins prononcée pour saluer ses pairs et supérieurs. Ses pas sont souples et silencieux qu’en comparaison, un chat vous semblerait bien bruyant. Sa façon de s’habiller est tout aussi méthodique : elle se contente de privilégier des vêtements sombres, permettant des mouvements faciles et de préférence offrant peu de prise à ses adversaires. Mais dans l’ensemble, ils sont plutôt passe-partout et quelconque.

Son histoire

Nul ne sait d'où vient Mei, ni comment maître Wong se retrouva avec sa garde. Tout ce qui est sur, c'est qu'un matin l'homme se présenta chez son maître, une enfant aux traits d'une Liulan lui tenant la main. Mei avait cinq ans et ses premiers souvenirs prennent naissance en la demeure du prince Electeur de la principauté de Volg, de ses premières heures à attendre sur un banc que Wong sorte du bureau de son maître. Elle ne sut jamais ce qu'ils se dirent, mais lorsqu'il en sorti, c'est le regard grave qu'il lui annonça qu'ici serait sa nouvelle maison. Il l'introduisit dans le bureau où elle fit serment d'allégeance à cette famille qu'elle ne connaissait pas. Rapidement, le mystérieux maître Wong pris en charge l'éducation de l'enfant qu'était Mei. D'abord isolée de toutes personnes, elle apprit d'abord de manière sévère ce que vivre à la cours voulait dire. Elle enchaîne l'apprentissage de la parole, de la marche, des bonnes manières, de l'alphabet et de la foi, entrecoupés par l'apprentissage de la connaissance des plantes.

Ce n'est que lorsque la jeune Mei maîtrise à la perfection ses rudiments qu'elle est enfin présentée au fils Volg. Celui-ci avait à peu près le même âge que la jeune asiatique. Il ne fallut pas longtemps, pour qu'entre les deux enfants naisse une solide amitié. C'est à cette époque que Mei comprend véritablement son rôle, elle est souvent punie pour couvrir les bêtises de son maître.

À l'âge de sept ans, alors que l'éducation de son maître et amis est confiée à un précepteur, celle de Mei prend un tournant différent. Bien trop typée pour pouvoir se mêler aux autres, destinées à toutes autres choses par Wong, qu'elle considère maintenant comme son père. Là où elle aurait dû aider aux corvées en cuisine, Wong en fit officiellement son apprentie. Mei a dix ans et son enfance prend officiellement fin, Wong lui apprend tout ce qu'il sait et bien plus encore. L'enfant joyeuse laisse place à une jeune femme silencieuse et observatrice façonnée par son père. Et, bien que son maître ne soit plus auprès d'elle, elle ne l’oublia pas, car les marques sur son poignet, lui rappelait son serment.

Mei à force de côtoyer la famille Volg finie par tomber amoureuse d'un des cousins de son maître. Ils vécurent leur passion secrètement, conscient tous les deux que les fins heureuses n'étaient pas pour eux. Pourtant, tout bascula lorsque l'amant mourut à cause des querelles de sang noble. D'abord, effondrée et incapable de quoique se soit, Mei se laissa lentement sombrer, perdant presque goût à la vie. Mais c'était sans compter l'intervention de Wong, qui transforma le chagrin en colère, froide et contenue, puis finalement en art. Tuer de manière discrète et efficace devint la marque de fabrique de Mei.

Pourtant, Wong décida de l'envoyer quelque temps dans la capitale, Evalone afin de finaliser son apprentissage, elle intégra ainsi une communauté plus dure encore qu'à la cour. Son maître estimait qu'elle ne devait jamais montrer sa douleur aux autres membres de son nouveau clan. Son séjour fut une rude leçon pour Mei. Elle comprit alors, ce que sa différence physique pouvait engendrer comme réaction... Mais c'est peut-être ce que Wong voulait qu'elle comprenne, loin de la protection des Volg. Elle ne rentrera que lorsqu'elle reçu l'ordre de son maître désormais devenu baron... Elle avait hâte de le revoir, hâte de mettre son savoir à son service.

Elle ne vécu qu'un an auprès de son maître avant qu'il ne meure d'un étrange mal que malgré toutes ses connaissances, elle ne put soigner. Avant de mourir, il lui fit promettre de vivre et d'aller servir un nouveau maître, son cousin éloigné, le Duc Boinoirs. Encore une fois, on lui retirait une personne qu'elle avait profondément aimé. C'est le cœur déchiré qu'elle entama le long voyage l'amenant jusqu'à son nouveau maître et où débuta sa nouvelle vie inspirée de l'ancienne.

Compétences

Plus d'information [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
■ Herboriste - Niveau 3
■ Dim Mak - Niveau 3
■ Discrétion - Niveau 2
■ Médecine - Niveau 2
■ Mensonge - Niveau 2
■ Déguisement - Niveau 1
■ Equitation - Niveau 1
Derrière l'écran

■ Etes-vous majeur ? - OUI
■ Avez-vous lu le règlement - code bon
■ Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? - Fondatrice
■ Une suggestions ? - Votre réponse
■ Ce personage est-il un DC, et si oui de qui ? - Oui


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 597
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Mei Wong    Lun 4 Juil - 22:27

Bienvenue Mei... Razz

J'ai modifié le terme Asie et Asiatique avec Liulan Qi et Liulan dans ta fiche.

J'ai tout lu et il n'y a aucun soucis pour moi. Ton avatar est superbe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 1781
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : Isédra

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Mei Wong    Mar 5 Juil - 5:54

Merci monsieur chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mei Wong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ada Wong
» Ada Wong -(terminée)
» 01.01/23.C.Perth - One night in Perth
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Emily Wong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: