Shaylin Elenwë (Terminé)
NouveauRépondre


Shaylin Elenwë (Terminé) ─ Mer 13 Juin - 10:44
avatar

Shaylin Elenwë

“Au-delà de la couleur rouge, les rêves sanglants s'éveillent”



19 ans
Originaire de Mellila
Vassalité : Aucune
Statut social : Pègre
Son métier : Assassin


Caractère


Shaylin Elenwë est une jeune femme déterminée dans tout ce qu'elle entreprend et aime que tout soit en ordre et parfaitement clair. Elle ne supporte pas lorsqu'une personne tourne autour du pot quand elle veut lui annoncer une quelconque nouvelle. Franche, Shaylin n'hésite pas à dire à voix haute ce que tout le monde pense lorsque cela s'avère nécessaire. Discrète, appliquée et patiente, la jeune femme aime particulièrement passer des heures à s'entraîner au tir à l'arc ou bien apprendre l'Histoire de l'Empire d'Eurate dans ses moindres détails.

Ne vous fiez pas à son apparence de jeune femme parfaite  et bien élevée car derrière ce tableau aux mille idylles se cache un être bien plus sombre et dont personne ne voudrait s'y frotter. Assassin de profession, Shaylin garde en elle une profonde soif de vengeance. Très rancunière et fermée, la jeune femme ne côtoie que peu d'humains, préférant le calme qu'apportent la nature et les animaux. Tout en recherchant la cible de sa vengeance, Shaylin exécute des contrats sanglants en échange d'écus afin de subvenir aux besoins de la vie quotidienne tout en tuant ceux qui méritent d'être châtiés. Une pierre deux coups, comme dirait-elle. Lorsqu'elle exerce son métier, elle a pour habitude de regarder sa victime dans les yeux avant de la tuer. Pour ne jamais oublier à qui elle a ôté la vie.

Bien qu'elle apprécie la nuit, cette dernière lui apporte régulièrement des cauchemars en retour que ce soit l'image de ses victimes ou de l'agression subie quelques années plus tôt, alors qu'elle n'avait encore que quinze ans. Un homme avait tenté de la ravir contre son gré et malheureusement pour elle, il avait réussi. Le résultat en avait été son envie de justice et la cicatrice qui barre son dos ; de son rein droit à l'arrière de son épaule gauche, souvenir qu'il lui a laissé lors de sa vile besogne à l'aide de son poignard.

Aujourd'hui, la jeune femme souhaite rejoindre la guilde des assassins, le Voile sombre. En effet, la vie de pègre n'est pas si facile que cela et Shaylin peine de plus en plus à échapper aux autorités. Elle espère trouver dans cette guilde un semblant de refuge et une place dans ce monde en folie.

Physique


Du haut de son un mètre cinquante cinq, la petitesse de Shaylin l'a déjà, et à de nombreuses reprises, sauvée d'une situation délicate. Son corps, petit et souple lui permet d'être très rapide ce qui est un avantage pour un assassin comme elle.

La jeune femme est pourvue de longs et fins cheveux blancs comme neige. A l'origine blonde, Shaylin a décidé de teindre ses cheveux de cette couleur immaculée lorsqu'elle a lu l'histoire des Jadéens. Elle voulait donner une image d'elle plus menaçante, espérant que sa nouvelle chevelure ferait penser à celle des tous premiers humains à avoir foulé cette Terre, les Hommes Premiers. Ainsi, ceux qui voudraient s'en prendre à elle y penseraient deux fois avant d'agir en repensant à la force que possédaient les Hommes du cycle de Jade. Sa chevelure est comme un avertissement, un signal qui dit de fuir.

Cependant ses cheveux aussi beaux soient-ils ne sont pas son seul atout. La jeune femme jouit d'yeux gris miroitants, de lèvres qui invitent à un baiser passionné et d'une peau douce marquée par des courbes tout à fait honorables pour une femme dans la fleur de l'âge. Même si Shaylin possède sa cicatrice elle ne s'en cache pas, au contraire.

Le jour, la jeune femme est habillée d'une longue robe blanche et d'un voile transparent oscillant entre le mauve foncé et le noir entourant ses bras à l'apparence délicate mais à la force surprenante, d'une paire de talons blancs et est coiffée par un petit diadème fait de d'argent et de saphirs. La nuit, elle revêtit ses habits d'assassin, une robe noire fendue sur les deux côtés pour la liberté des mouvements, un corset en cuir noir pour soutenir la dite robe, des bottes cuirassées sans talons adaptées à la course et, pour finir, une longue cape à capuche noire afin de se faufiler tranquillement, la nuit, dans les rues des villes comme Evalon.

Lorsqu'elle traverse les régions et les cités, Shaylin démontre une marche assurée et droite qu'elle ne manque pas de confiance en elle bien au contraire. Quand la jeune femme parle avec ses semblables, on distingue très bien un ton calme et discret mais pourtant menaçant. Elle n'aime pas parler et le fait uniquement lorsque besoin il y a.

Shaylin sait qu'elle donne une impression de sympathie en apparence mais dès qu'on lui parle, en général, la personne le regrette en s'apercevant du caractère plutôt froid et passif de la jeune femme. Le plus souvent, ce sont des hommes qui viennent lui parler. Tout cela parce qu'elle est dotée d'atouts que le genre masculin aime. Oh, bien sûr, elle sait ce qu'ils lui veulent mais elle n'hésite pas à les duper pour leur dérober quelques écus et objets de valeur. Parfois même, cela lui permet de baisser la garde de certaines cibles en alerte, se savant en danger de mort. Ainsi, Shaylin n'hésite pas à s'habiller, au fil des jours, des plus belles robes et parures qu'elle possède. D'autant plus qu'elle aime, malgré tout, comme toutes les femmes se faire belle de temps en temps.


Histoire


Tout a commencé un soir d'été, la lune était en croissant. On était en 1230. Le son des vagues battant sur la rive de Mellila octroyaient une douce mélodie pour les oreilles des habitants de ce petit village de pêcheurs. Arwen Elenwë arrivait juste à l'heure pour la naissance de son premier enfant, sa petite fille, Shaylin. Il avait passé la journée à se faire du sang d'encre, sa situation et celle des deux femmes de sa vie n'étant pas des meilleures, il ne pouvait penser à rien d'autre. Lorsque Enora, l'une des sages-femmes qui s'occupaient de l'amour de sa vie lui a annoncé que la petite était en route, il s'était empressé de rejoindre Melwyn, sa femme. Lorsqu'il entra dans sa modeste maison faite de pierres et de bois - bien plus rustique que son ancienne demeure -, il remercia intérieurement Sttava, Rajas et même Tamas pour la venue de ce petit être tant attendu. L'homme s'avança, s'agenouilla à côté de sa femme, couverte de sueur. Ses magnifiques cheveux blonds étaient plaqués sur son front, ses yeux bleus comparables à l'océan exprimaient une fatigue insoutenable et son corps frêle, tremblant, semblait épuisé. Pourtant... Pourtant, Melwyn souriait. Son sourire balaya tous les doutes d'Arwen et l'homme, tremblant à son tour, tendit lentement sa main pour caresser le fruit de l'union de son amour et lui. Il posa alors sa main pleine de cicatrices et rugueuse sur la joue, délicate et douce, de Shaylin. Une larme coula sur la joue de l'homme. Enfin. Enfin, il tenait le trésor qu'il avait cherché tout le long de sa vie : une famille.

-Sois la bienvenue en ce monde ma petite princesse. Murmura-t-il alors

Dix ans plus tard....

Shaylin a bien grandi. Elle a désormais dix ans. Ces dix dernières années ont été les plus belles et les plus heureuses qu’il ait été donné de vivre pour Arwen. Si l’on oublie les régulières visites de son père. Arwen serra la mâchoire en repensant à lui. Combien de temps encore son père allait-il contribuer à la destruction de son bonheur ? Il a essayé toutes ces années de le raisonner, comme disait-il,  sur la situation. Son paternel n'acceptait pas qu'Arwen ait renoncé à tous ses droits de noble pour une roturière. Et pourtant… Il ne regrette pas une seule et unique seconde son choix. Soudain, l'homme sentit quelque chose s'accrocher à sa taille. Il dévia le regard sur la mer pour le poser sur ce qu'il a de plus cher au monde ; sa petite Shaylin. L'enfant lui sourit en ce moment même, ses deux yeux, identiques aux siens, brillant d'une innocence et d'une pureté propre aux enfants. Elle portait aujourd’hui une petite robe d’été en lin, était pieds nus – encore ? – et ses cheveux étaient attachés en une demi-queue de cheval.

-Papa ! Cria-t-elle

Arwen s’abaissa légèrement et fit un grand sourire à sa fille, oubliant tout de ses sombres pensées. Il lui ébouriffa affectueusement les cheveux et la gamine répliqua qu’elle serait décoiffée pour toute réponse.

–Papa, il y a un monsieur qui m’a dit qu’il voulait te voir.

A l’entente de ces mots Arwen s’immobilisa, son sourire disparaissant pour laisser place à un rictus inquiet. Il prit la fillette par les épaules et la secoua légèrement.
–A quoi ressemblait Shaylin ?! Pourquoi tu es allée lui parler ?!

Arwen s’en voulait de lui parler sur ce ton mais un sentiment inexplicable lui tordait le ventre et lui donnait la nausée par la même occasion. Il espérait que ce n’était pas ce qu’il pensait. Il espérait de tout cœur que ce ne soit qu’un étranger qui ait parlé à sa fille et non son père, revenu une fois de plus tenter sa chance.

–Il était habillé comme un riche et il est avec une dame qui a beaucoup, beaucoup, beaucoup de bijoux brillants !

Une boule d’angoisse se forma cette-fois dans sa gorge. Ainsi, il était revenu, et sa mère était venue avec lui cette fois-ci. Arwen ferma les yeux et se releva. Il posa une fois de plus le regard sur l’horizon bleuté. L’homme inspira et prit la main de sa fille dans la sienne et pensa à Melwyn.

–Tu sais où est maman ?
–Avec le monsieur pourquoi ?

A l’entente de cette réponse, son sang se glaça dans ses veines. Il en était certain, sa femme était en danger. Arwen accourut alors, la peur au ventre.


Cinq ans plus tard…

Les rues de la capitale de Nieblaparamos, Fiorence, étaient envahies par l’obscurité, alliée sans failles des malfrats, des nobles corrompus et bien d’autres crapules sans foi ni loi. Soudain, une forme humanoïde traversa ces rues, les éclairant grâce à une lampe à l’huile. Quelques cheveux blonds s’échappèrent de la capuche noire. La personne se cache dans une rue mal éclairée, essayant de reprendre son souffle. Ses poursuivants n’ont pas réussi à la suivre. Shaylin replia sa capuche et secoua la tête pour libérer ses cheveux blonds. Elle regarda le ciel nocturne. La lune était haute dans cette vaste étendue céleste et les étoiles la magnifiaient. Shaylin repensa alors à ses parents. Ils étaient morts depuis cinq ans maintenant. Son père lui avait ordonné de se cacher dans la maison l’après-midi. Mais Shaylin avait voulu savoir ce qui s’était passé. Alors, elle était allée jusqu’à cet endroit où elle avait rencontré cet étrange homme aux allures nobles.

Elle n’aurait jamais dû.

Ce qu’elle y vit la marqua à vie et scella son destin. Elle avait retrouvé le corps de ses parents à même le sol, main dans la main, baignant dans leur propre sang. Elle avait d’abord été dans le déni et avait tenté de réveiller ses parents, naïve comme elle était, elle pensait qu’ils se réveilleraient. Puis, elle appela à l’aide aux gens du village. Quand Enora, une amie de sa famille, avait annoncé la mort de ses parents, elle n’a pas voulu y croire. Il a fallu à Shaylin une semaine pour saisir la réalité. Puis, elle était tombée dans un long mutisme qui dura deux mois où elle pleura encore et encore jusqu’à ce que sommeil s’ensuive. Enfin, elle s’était « réveillée ». Elle voulait savoir. Pourquoi avait-on tué son père et sa mère ? Pourquoi son père paraissait si troublé lorsqu’elle a mentionné l’homme étrange ? Pourquoi il avait cette peur viscérale dans ses yeux gris ? Mais surtout, surtout, elle veut venger ses parents. Venger leur mort pour enfin faire partir ce sentiment de culpabilité. Si elle ne c’était pas approchée de cet étranger peut-être seraient-ils encore en vie aujourd’hui… C’était Enora qui s’était proposée pour éduquer Shaylin jusqu’à ce qu’elle soit en âge de sortir. Elle lui enseigna tout ce qu’il y avait à savoir sur la vie, les armes – à l’aide d’un vieux ami à elle – et le Trimurti, même si Shaylin n’en a jamais rien voulu savoir. Pourquoi croire en ceux dieux justes et bienveillants alors que ses parents ont été assassinés de sang froid ? Où étaient ces divinités quand ils avaient besoin d’elles ? Shaylin se jura alors d’éliminer tous ceux qui causaient du tort aux personnes, ceux qui méritaient d’être châtiés. Et aujourd’hui, Shaylin est partie explorer Mellila pouvant s’occuper d’elle-même toute seule. Soudain, quelque chose se brisa dans l’obscurité et un homme en sortit. Grand, la peau pâle, les yeux marron, les cheveux bruns, il s’approchait de la jeune fille. Pourquoi la regardait-il comme ça ? Que voulait-il ?

–Tu es Shaylin Elenwë ? Demanda-t-il d’une voix forte

La concernée hocha la tête. Soudain, l’homme à la carrure imposante se jeta sur elle et commença à la toucher. Elle cria et se débattit mais sa force était moindre face à celle de l’homme. Shaylin hurla, hurla, hurla mais personne ne vint. Tout à coup, l’homme la releva un instant et traça une ligne sur son dos à l’aide d’un couteau. Le sang de la belle coula à flots et elle en perdit la force de crier. Cette nuit-là, dans une rue malfamée, à même le sol, on lui déroba son innocence, sa fierté et sa dignité.

                                                   
Quatre ans plus tard…


Par un soir de nouvelle lune, une silhouette discrète et rapide se précipita à la fenêtre d’un bourgeois. Ce dernier abusait des jeunes filles de ses terres et un homme, devenu riche grâce à ses terres, vint à l’encontre de la jeune femme pour lui demander de tuer cet être infâme en échange d’une belle somme. Shaylin crocheta la fenêtre et se faufila dans la chambre de sa cible. La numéro 99. La jeune femme retira la capuche sur sa tête et quelques uns de ses cheveux, désormais blancs, lui tombèrent sur le visage. Elle les chassa d’un revers de la main et prit une dague dissimulée dans sa botte en cuir. La jeune femme posa une main sur la bouche et le nez de l’homme pour l’empêcher de respirer. Comme prévu, il se réveilla et ouvrit en grand ses yeux en la voyant. La terreur se lisait dans ses pupilles. Il savait ce qu’il allait lui arriver. Déjà, il commençait à lui supplier de l’épargner et Shaylin en ressentit un profond dégoût. Il criait et pleurait tachant son peignoir en soie rouge. Est-ce que lui épargnait les jeunes filles dont il abusait ? Cela lui rappela sa propre agression et la jeune femme abattit la dague dans le cœur de sa victime dans la seconde. L’homme à la corpulence dodue poussa son dernier soupir et le lit s’affaissa sous son poids.

–Que d'où que tu sois, tu subisses le pire des châtiments pour tes méfaits orgueilleux. Murmura-t-elle, emplie de haine

La jeune femme remit sa capuche en place et sortit par la fenêtre le plus rapidement possible. Elle avait encore tant à faire…


Compétences



  • Armes de jet : arc - Niveau 3

  • Discrétion - Niveau 2

  • Sports : escalade - Niveau 2

  • Érudition : histoire - Niveau 3

  • Animaux : chevaux - Niveau 1

  • Artisanat - Niveau 1


  • Derrière l'écran



    Êtes-vous majeur ? oui
    Avez-vous lu le règlement ? oui
    Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? Grâce à Idril Palanén
    Une suggestion ?
    Ce personnage est-il un DC ? Si oui, de qui ?




    Re: Shaylin Elenwë (Terminé) ─ Mer 13 Juin - 11:04
    avatar
    Bienvenue ♡


    Re: Shaylin Elenwë (Terminé) ─ Mer 13 Juin - 18:51
    avatar
    Bienvenue à toi parmi nous keupine ! J'espère que tu passeras un bon moment ici pour ton premier forum RPG ! Smile


    Re: Shaylin Elenwë (Terminé) ─ Hier à 20:08
    avatar
    Merci à Idril (keupine !) et à Anastasie pour leur accueil Smile
    Re: Shaylin Elenwë (Terminé) ─ Aujourd'hui à 13:13
    avatar
    Bonjour Elenwë et bienvenue sur Eurate !

    J'ai vu que tu cites Aragon dans ta fiche de personnage. Merci pour l'intérêt que tu portes à ce très beau comté. (si, je suis objective et non, le nom de mon personnage n'a rien à voir là dedans Wink )

    Je tiens cependant à attirer ton attention sur un point : Aragon, à l'époque de ton récit, n'est qu'une baronnie. Jusqu'à très récemment (avril-mai 1249), le nom du comté était encore Nieblaparamos et sa capitale était Fiorence.

    N'hésite pas à me contacter si tu as besoin d'informations Smile

    En attendant, je te souhaite bonne chance pour ta fiche !


    Re: Shaylin Elenwë (Terminé) ─ Aujourd'hui à 13:44
    avatar
    Bonjour à toi Soléane merci pour ton message et ton accueil chaleureux Smile

    Je t'en prie j'ai hâte d'y faire retourner mon personnage. Merci pour l'info je ne le savais pas Wink

    Je te remercie pour ta proposition d'aide et pour me souhaiter bonne chance ^^ 

    Je croise les doigts ^_^
    Re: Shaylin Elenwë (Terminé) ─
      Contenu sponsorisé