Merry Beauregard | Achevée
NouveauRépondre


Merry Beauregard | Achevée ─ Mar 12 Juin - 18:44
avatar

Merry Beauregard


“L'ironie du sort est la face cachée de notre destin”



32 ans
Originaire du duché de Néra
Vassalité : Baron de la Fournaise
Statut social : Noble
Son métier : Conseillère


Caractère



Quelle drôle de femme avons-nous là ? On pourrait penser que les épreuves traversées auraient eu raison de sa candeur, mais il n'en est rien ! 

Élevée au sein d'une famille ayant le vent en poupe, d'un père capitaine d'une joncque de commerce nommée "L'Astrea" et d'une mère responsable de la distillerie de rhum héritée, elle développa un caractère aimant, légèrement tête en l'air, parfois méfiant envers les inconnus, et, dans le même temps, une patience à toute épreuve. Merry a ainsi tendance à réagir sereinement face aux farces dont l'accablait sa fratrie, ainsi qu'à la provocation, bien qu'elle n'ait pas sa langue dans sa poche quand il s'agit de répliquer, ce qui lui attire régulièrement des regards excédés. La jeune fille fait aussi bien office de confidente que de partenaire de jeu pour Onyx, et l'un ne va pas sans l'autre. Son esprit critique a toujours surpris Merry qui l'attribue souvent à son défunt aîné, Aimé, son mentor. 

Le fait d'avoir grandit dans le confort n'a pas éveillé cet attrait pour les possessions matérielles définissant cette sœur qu'elle trouvait si superficielle et dont elle désapprouvait l'attitude intéressée. Elle prit d'ailleurs cette mauvaise habitude de se sentir constamment en compétition avec les femmes qu'elle rencontre après de multiples remarques de Victoire sur son absence de féminité. L'incident lui ayant coûté sa belle chevelure n'ayant pas arrangé son apparence, Merry se sent souvent inférieure aux autres femmes s'agissant de son physique. 

Les années passées à étudier la politique aux côtés d'Onyx l'ont heureusement assagie. Bien que son entêtement lui ait donné mauvaise réputation, son intérêt pour l'économie et le commerce, ainsi que l'application mise en œuvre pour s'instruire de manière générale, lui auront pardonnés ses faux pas, et les quelques moments de relâchements communs aux rêveurs dont elle fait partie.

C'est pour répondre au besoin d’honorer sa dette envers la famille de la Fournaise qu'elle deviendra son appui, puis sa conseillère afin de le soutenir dans son ascension. En éternelle naïve, elle est sensible au charme des hommes mais n'en a jamais approché de trop près jusque là, trop occupée pour leur en laisser l'occasion.

On la trouvera les yeux pétillants devant les musiciens et les poètes, mais parfaitement hermétique devant les promesses de richesses et de confort. Son lien particulier avec le baron lui offre une place confortable qu'elle compte bien garder. 


Physique


Ô miroir ! Que voient ils que je ne saurais percevoir ? 

L'Immaculée harmonie de la femme n'est pas sans rappeler l'astre lunaire. Ses iris azurés tranchent nettement sur sa peau, diaphane, semblables à deux portes donnant directement sur son âme. Elle est si pâle qu'on la penserait malade, et ce n'est pas sa corpulence qui va contredire cette impression. Sous son apparence menue et gracieuse, fragile, les muscles à peine visibles sont pourtant présents, lui apportant une agilité féline dont elle use pour surprendre son ami en représailles de ses farces. Ses rondeurs féminines ont tardé à apparaître, et ne sont pas suffisamment proéminentes pour faire parler ce qui ne l'empêche pas de les dissimuler dans ces châles, amples, qu'elle affectionne et porte en toute occasion.

Son pas silencieux, sa légèreté, font partie de cette discrétion qu'elle entretient tant lorsqu'elle se trouve en face d'inconnus, laissant le baron prendre la lumière. Elle les abandonne toutefois aisément lorsqu'elle se trouve seule avec lui. En sa présence, elle se permet d'être, de rêver un instant que cette enveloppe charnelle n'est pas une barrière à son existence, d'en oublier les limites, d'ignorer les regards qui la poursuivent jusque dans l'inconscient, dans ses songes les plus tortueux. 

Merry n'est pas très grande, mais cela ne l'a jamais dérangé, au contraire. L'ombre de son ami a toujours représenté une place confortable pour la demoiselle qui n'aimait pas qu'on la regarde. Sa petite stature lui permet de se glisser facilement là où personne ne la chercherait, ce qui est plutôt avantageux lorsqu'on ne sait pas tenir une arme. Elle est de ces femmes se tenant dans l'ombre des grands, ne cherchant jamais à obtenir d'avantage de reconnaissance qu'elle n'estime en mériter. 

L'incident ayant anéantit le reste de sa famille lui a laissé de nombreuses cicatrices, rendant son cuir chevelu, sa nuque, et le haut de son dos, extrêmement sensible. Elle percevra comme une agression toute personne tentant de lui toucher la tête, allant jusqu'à s'écarter violemment, réflexe contre lequel elle ne peut lutter. Ses cheveux peinent à repousser, elle tente donc d'attirer le regards des autres loin de ces derniers, qu'elle considère comme une honte, une humiliation l'empêchant probablement de s'apprécier d'avantage. 

Possédant très peu d'estime pour elle-même, elle n'a découvert que récemment l’intérêt que lui portaient les hommes. Pour autant, elle peine à considérer la beauté que lui reconnaissent ceux-ci comme un don du Trimurti puisqu'elle ne lui apporte rien dont elle pourrait user avec sagesse ou mettre au service des autres.

S'il y a bien une chose qu'elle souhaite mettre en avant, ce sont ses connaissances durement acquises et sans cesse renforcées. C'est lors de ces moments de partage qu'elle gagne soudainement en assurance, délaissant son enveloppe chétive, fantomatique, pour enfin capter l'attention de ceux qui l'entourent à l'aide de sa voix douce et cristalline. Elle aime par ailleurs chanter, et rêve d'apprendre à jouer de la harpe en secret. Mais ne dit on pas que la confiance en soi attire naturellement le regard ? Encore faut-il avoir envie d'être vu. 



Histoire



Née au milieu de la noblesse d'Uzé, enfant ardemment désirée et attendue, Merry naquit le même jour pluvieux qu'Onyx, entourée de ses aînés, Victoire, Andrew et Aimé. L'accouchement fut difficile, et l'on détermina ainsi que la fille aurait du caractère. Quatrième enfant d'Amelya et D'Edwin Beauregard, petite-fille d'Euphorie Haute-Lune et Anatole Beauregard, son destin était tout tracé, elle devait réussir, quoi qu'elle entreprenne.

Curieuse et malicieuse, à peine sut elle marcher qu'elle se mit à parcourir l'île de long en large avec celui auprès de qui elle tracerait sa destinée, semant la pauvre nourrice à chaque fois qu'elle en avaient l'occasion. Cela désespéra bien entendu ses parents qui auraient préféré la voir plus sérieuse et docile, mais les aventures qu'elle vivait avec Onyx, toutes les rencontres, et ces milliers de questions tourbillonnantes n'avaient pas de prix. Les punitions n'auraient pas eu le moindre effet sur un tel entêtement. 

Elle évolua donc tranquillement jusqu’à atteindre l'âge d'être instruite. Là, un précepteur, qui s'était déjà occupé de ses aînés, s'installa au domaine afin de la préparer à son avenir, elle dut donc se résoudre à passer de longues après-midi penchée au-dessus de livres poussiéreux auxquels elle accordait peu d'importance et tout autant d’intérêt. Ce fut un coup dur pour la demoiselle qui n'aimait pas rester enfermée et préférait s'amuser au-dehors, mais elle s'y fit à contrecœur. À douze ans, elle commença à s’intéresser au commerce et à la politique, qui capta bientôt toute son attention et sur lesquelles elle échangea beaucoup avec ses aînés.

Alors qu'elle était en pleine étude sur le domaine familial, un incendie décima ses proches et la plupart des domestiques, pris au piège dans la demeure en proie aux flammes. Elle-même n'en réchappa que de justesse, évacuée par un esclave. Le feu de forêt attisé par le vent et la sécheresse des derniers jours rasa plusieurs hectares de leurs terres, et une partie de la charpente s'effondra sur Merry, lui brûlant sérieusement le dos et le crâne, alors qu'elle tentait de dégager sa sœur. Elle du renoncer à sa magnifique chevelure opaline afin d'être soignée, et resta immobilisée plusieurs semaines, en état de choc. C'est grâce à Onyx qu'elle reprit progressivement pied après avoir refusé de se nourrir durant plusieurs jours, désorienté. 

Si le malheureux événement renforça sa foi, elle ressentit le besoin d’honorer leur mémoire en devenant l'incarnation de la réussite. Elle intégra à ce moment officiellement la famille de la Fournaise, amis de ses défunts parents, qui l’accueillirent à bras ouvert, l’entraînant et l'instruisant en même temps que leur fils. Puis il fallut décider de la façon dont elle dirigerait sa vie. Elle n'avait pas la force et les capacités pour suivre Onyx sur le chemin de la capitainerie, et fit appel à des professeurs particuliers dans différents domaines, afin de reprendre la distillerie de ses défunts parents. 

Laissée à l'abandon jusque-là par son refus d'y retourner, il fallut reconstruire la plupart des infrastructures en améliorant la sécurité sans impacter la rentabilité. Le soutien financier des de la Fournaise et les économies laissées par sa famille lui furent d'une grande aide tant le projet était ambitieux de son point de vu. Sa réussite lui donna de nouvelles perspectives et une assurance qu'elle ne se connaissait pas, et elle relança donc le commerce grâce à l'Astrea dont le personnel fut recruté à l'aide d'Onyx.

Onyx, qui avait entre temps rejoint les Lances Azures et était devenu un capitaine de renom, fut alors appelé à gouverner l'île après la décimation de nombreuses grandes têtes de l'île, dont le comte et ses parents, et la demoiselle insista pour le seconder, incapable de le laisser subir seul cette épreuve. Sage et souriante, malgré sa discrétion, Merry gagna facilement la sympathie des habitants, s'illustrant par des traités commerciaux apportant de grands bénéfices à la baronnie et à leurs sujets. Elle eut quelques prétendants à cette époque, mais aucun ne sut convaincre Onyx de lui laisser une chance avec celle qu'il considérait comme une sœur. 

Dans ses moments de solitude, elle aime à rejoindre Onyx et à déguster vins et mets délicats en parlant de tout et de rien, apaisée par sa présence, tout en lui offrant avis et conseils. Elle retourne de temps à autre sur les terres de sa famille, qu'elle gouverne à l'aide de son bras droit, monte jusqu'au promontoire où quatre pierres se dressent face au large et reste là à contempler l'horizon. Jamais trop longtemps toutefois, car les morts ne doivent pas voler le temps des vivants. 


Compétences



  • Étiquette - Niveau 3 (12)

  • Persuasion | Logique - Niveau 2 (6)

  • Politique - Niveau 2 (6)

  • Investigation - Niveau 2 (6)

  • Administration | Finance - Niveau 2 (6)

  • Chant - Niveau 1 (2)

  • Discrétion - Niveau 1 (2)


  • Derrière l'écran



    Êtes-vous majeur ? Pour sûr
    Avez-vous lu le règlement ? Validé par le Chroniqueur
    Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? Top-site
    Une suggestion ?  
    Ce personnage est-il un DC ? Si oui, de qui ? Nop, c'est le premier né




    Re: Merry Beauregard | Achevée ─ Mar 12 Juin - 19:45
    avatar
    Bienvenue, bon courage pour ta fiche ♡


    Re: Merry Beauregard | Achevée ─ Mer 13 Juin - 8:01
    avatar
    Bonjour Saphyr ! Comme pour ton "frère" je te souhaite la bienvenue sur Eurate. Smile

    De même que pour lui, je gage que les animateurs et membres du staff ne devraient pas tarder à prendre contact avec toi pour discuter de ta fiche. En attendant, tu trouveras ci-dessous un lien vers le BG mellilanais :


    Voilà le lien : http://serment-d-eurate.forums-rpg.com/t437-duche-de-mellila

    Il pourra te servir dans l'écriture de ta fiche.

    Par ailleurs, n'hésite pas à regarder par ici : http://serment-d-eurate.forums-rpg.com/t1367-les-religieux

    Tu devrais y trouver des informations sur les clercs.


    Je reste à ta disposition si tu as des questions !


    Quoiqu'il en soit, je te souhaite plein de courage dans l'écriture de ta fiche de personnage.


    Re: Merry Beauregard | Achevée ─ Mer 13 Juin - 11:55
    avatar
    Bonjour et bienvenue sur Eurate Smile

    Comme mon nom l'indique, j'ai pour rôle de m'intéresser à l'histoire des ces âmes qui donnent à notre Empire sa saveur.
    J'ai donc pris connaissance de la fiche que tu as rédigée pour nous présenter ton personnage : Saphyr Beauregard.

    En tant que poète, je ne peux que saluer l'adresse d'une plume élégante. Ce fut un plaisir que de te lire. En revanche, et je le regrette, il me faut émettre quelques réserves quant au contenu de ta présentation.
    Il y a je le crains une incompréhension, voire une possible méconnaissance du contexte euratien.

    Les points qui posent soucis sont nombreux et commencent avec le nom de ton personnage qui malheureusement ne correspond aux standards mellilanais. Il en va de même pour le physique que tu as choisi de donner à Saphyr.

    D'autres éléments sont à revoir. Notamment l'histoire qui malheureusement ne s'inscrit pas dans le contexte du duché que tu as choisi comme lieu d'origine pour ton personnage.

    Je te propose donc mon aide pour changer ce qui doit l'être et me tiens à ta disposition. Je m'en vais d'ailleurs t'envoyer un mp pour te communiquer l'adresse de notre serveur vocal.
    Re: Merry Beauregard | Achevée ─ Hier à 18:58
    avatar
    Merci pour votre accueil et votre aiguillage, la fiche est fin terminée ~
    Re: Merry Beauregard | Achevée ─ Hier à 19:58
    avatar
    Bonjour et bienvenue parmi nous.

    Voila une fiche intéressante, le Chroniqueur va passer bientôt.
    Hâte de te croiser en rp et contente de voir Néra se remplir.

    Votre dévoué Duc de Néra. ^^
    Re: Merry Beauregard | Achevée ─ Hier à 20:30
    avatar
    Bienvenue et félicitations pour ta fiche Smile
    Re: Merry Beauregard | Achevée ─
      Contenu sponsorisé