Gregor, clerc [Terminé]
NouveauRépondre


Gregor, clerc [Terminé] ─ Ven 11 Mai - 11:33
avatar

Gregor


“La nuit avance presque toujours dans les églises.”



27 ans
Originaire de Evalon
Vassalité : Avalon
Statut social : Clerc
Son métier : Prêtre de Tamas


Caractère


Gregor a un caractère relativement discret. C'est un prêtre en apparence sans histoire... car il ne cherche pas à en avoir. Son statut, sa vie lui plaisent bien ainsi. Aussi, et malgré quelques incartades bien compréhensibles, l'homme se montre en général sous un jour bon et généreux, qualités qu'il a, d'ailleurs, naturellement. On le décrit souvent comme un homme bienveillant et sensible.
Mais, comme chaque être humain, Gregor a plusieurs facettes. Particulièrement fier, il peut facilement s'emporter et devenir presque agressif lorsqu'il est attaqué, moqué, voire même seulement taquiné. Il s'agit également d'un être passionné. Il peut s'enflammer pour une cause, pour une mission ou pour une personne. Il peut risquer sa vie pour ce ou ceux qu'il aime.
Contrairement à ce que son métier pourrait laisser croire, il est indépendant et ce n'est que parce que sa foi est pure et profonde qu'il a embrassé ce sacerdoce. Il n'aime guère la hiérarchie et obéir aveuglément aux ordres de celle-ci.
Son principal défaut est qu'il est légèrement... noceur ! Le peu d'argent que son métier lui procure, il le dépense dans des tavernes ou des tripots - pas toujours des plus recommandables - en alcool et en jeux. Il aime particulièrement le vin cuit du comté de Corduba et les jeux de dés où il a une fâcheuse tendance à être mauvais perdant.


Physique


Notre cher Gregor, physiquement, n'a rien d'exceptionnel. Il n'est ni très grand, ni très petit, ni très fort, ni très beau. La seule chose qui marque ceux qui le voient est la douceur de ses traits. Il semble être - et est ! - un homme doux et bienveillant.
Mais voyons tout de même cela de plus près : il mesure 1m70, pèse 68kg environ, a les cheveux, la barbe et les yeux très bruns. Il a des mains fines et et des épaules légèrement anguleuses.
Enfin, il a une tâche de naissance en forme de triangle sous le cœur et une longue cicatrice sur le bras gauche - vestige d'une ancienne blessure infligée par l'épée d'un "camarade" de jeu lui aussi mauvais perdant...
Pour ce qui est de ses vêtements, il ne porte pas sa chasuble marron au serpent, le jeune homme se vêt de vêtements simples et discrets où les couleurs ocres et bleues (ses préférées) sont parfois présentes.
Sa voix de ténor, sans être trop aiguë, lui permet de se faire entendre dans les environnements bruyants comme dans le silence de sa petite église.
Sa démarche a la souplesse et tranquillité des innocents. Il marche le nez au vent, souriant et attentif à répondre amicalement à qui le salue.


Histoire



Été 1232, Gregor a 10 ans. Il est dans la rue, non loin du monastère, avec Jean, le fils d'un riche armurier de la ville, et Thomas, l'un des fils du boulanger du quartier. Les trois inséparables amis jouent ensemble, comme d'habitude. Aujourd'hui, ils jouent à la guerre. L'un est un chevalier, l'autre un mercenaire, le troisième un garde. Mais aujourd'hui, ils ne jouent pas avec de simples bâtons... enfin pas tous. Jean a chipé un couteau dans la boutique de son père. Un vrai couteau : grand, tranchant, dangereux.

Deux autres garçons veulent se joindre à eux ; des grands, qu'ils ne connaissent pas. Les trois se regardent et acceptent. Bien vite ils se retrouvent un peu plus loin que d'habitude, sur un terrain vague, et les grands prennent le couteau.

"Rendez le moi !" crie Jean.

Les grands refusent et comme les petits ne les lâchent pas, celui qui tient le couteau s'approche, menaçant Jean de la lame étincelante qu'il vient de lui voler.

"Partez, sinon..."

Gregor tente de faire tomber le grand en le poussant de toutes ses forces... mais c'est un échec. C'est même lui qui tombe dans l'herbe sèche. Le grand s’apprête à lui mettre un coup de couteau pour lui faire la leçon mais avant que le coup ne parte, un sifflement se fait entendre entre lui et Gregor. Une vipère vient de surgir et regarde l'agresseur d'un œil noir.

C'est à ce moment précis que Gregor prend conscience de la vérité des paroles de son tuteur, le moine Valentin : "Tamas te suit et t'accompagnera pour ta vie entière."

Ce qui s'est passé avant est un histoire tristement classique : une prostituée engrossée par un client ; un enfant qu'on abandonne à la porte d'un monastère ; un orphelin à qui l'on offre une seconde chance et une éducation religieuse.

La suite, c'est ceci : à quatorze ans, Gregor quitte Evalon pour l'île de Nacre, où il devient novice. Sa formation est une réussite. Sa foi et son intelligence le mènent à la consécration à l'âge de vingt-trois ans. Il souhaite porter la bonne parole aux quatre coins d'Eurate. C'est pour cela qu'il demande à devenir prêtre itinérant. Son Astika accepte mais lui demande d'être d'abord prêtre auxiliaire dans une petite église de la capitale. Gregor n'est pas malheureux de cette décision, car c'est pour lui l'occasion de retrouver ses deux amis, Jean et Thomas, qui ont tous deux repris les affaires familiales. Les retrouvailles sont heureuses et, quand il peut enfin quitter la capitale, le premier janvier 1246, c'est avec la recette familiale - et secrète ! - du pain au raisin de Thomas et une formidable épée - ornée d'un serpent - de l'armurerie de Jean.

Gregor parcourt Eurate à pied - ou en charrette lorsqu'un brave homme daigne l'aider - voyageant de ville en ville, de village en village, prêchant pour le Trimurti, contant l'anecdote qui lui avait donné la foi, aidant ici ou là les nécessiteux et les malades, combattant les brigands et les bandits qui tentent de le dépouiller.

Le soir, c'est dans les tavernes qu'il se rend utile, en empêchant les âmes grisées de s'échauffer... mais aussi en jouant un peu, parce qu'il aime ça et parce qu'il faut bien éclaircir les soirs des hommes en ces temps difficiles (!), aux dés ou aux cartes.

Lors des guerres de 1248 et en tant qu'homme du clergé, il évite de prendre parti pour les uns ou les autres. Et comme sa route croise de plus en plus de malheureux et de blessés, de combattants agressifs et de civils démunis, ses compétences en matière médicales, sociales et évidemment, guerrières, augmentent rapidement.

Aujourd'hui, Gregor est un homme fort. Son mental et son corps endurcis par les maux rencontrés lors de ces trois années de vadrouilles en terres euratiennes, il est prêt à affronter toutes les épreuves que les Dieux lui imposeront. Il est plus que jamais sûr de sa foi et de sa force.

*

C'était quelques temps après que Gregor ait rencontré un messager qui lui avait expliqué l'appel qu'avait lancé l'empereur, la mobilisation qu'il avait demandé à ses seigneurs, afin de combattre l'invasion Thoréenne. Gregor avait quitté Richecolline (dans le comté de la Croix des Espines) pour suivre la route du nord et aller aider les blessés, ceux qui revenaient du front.

Et, si l'on peut dire, il ne fut pas déçu : les blessés revenaient en nombre, clopinant, saignant ou pleurant. Ils avaient perdu une jambe, un bras, un ami ou la raison ; ils étaient de "bons clients" pour Gregor.

Mais un blessé parmi d'autre marqua le clerc jusqu'au plus profond de son être. Il s'appelait Roxo - sans doute un pseudonyme car quel parent aurait pu appeler son fils ainsi ?! - et il avait été émasculé par l'ennemi. Et oui mes amis, la guerre est rarement une partie de plaisir !

- Pourquoi vous ont-ils fait ça ? Demanda le prêtre.
- Ils voulaient me faire parler, répondit le noble guerrier.
- Que voulaient-ils apprendre ?
- Ils voulaient connaitre la position de mes troupes.
- Faites-moi voir vos... votre blessure.

Roxo baissa ses bas de chausse sanguinolents et l'horrible spectacle de cette blessure laissa Gregor coi. Ses compétences médicales risquaient d'être insuffisantes pour soigner cela. La plaie était purulente et la recoudre semblait impossible. Malgré tout, Roxo demanda au prêtre d'essayer. Il était courageux et, plus que la douleur physique, il craignait de ne jamais revoir sa femme et ses enfants. Alors Gregor emmena Roxo dans la taverne la plus proche, allongea le jeune homme, lui fit boire une bonne lampée d'eau de vie et l'allongea sur une table à l'écart. Là, il versa le restant d'eau de vie sur la plaie ouverte afin de la nettoyer et d'y voir plus clair dans cet entrelacs de chairs déchirées, puis, après avoir pris une longue inspiration, planta son aiguille dans l'entrejambe du noble. L'homme cria comme un cochon qu'on égorge. Gregor lui passa un torchon pour étouffer ses cris et continuer son opération. Quinze minutes de calvaire plus tard, c'était terminé. L'homme était recousu... plus ou moins proprement, mais avec un linge épais, fortement pressé contre l'endroit qui, auparavant, soutenait ses bijoux de famille, le saignement était minime.

Seulement et contrairement aux conseils de Gregor, le brave homme, qui avait déjà perdu beaucoup de sang, décida de continuer sa route au plus vite. Et ce qui devait arriver arriva : l'homme déchira sa suture et s'effondra quelques lieues après la taverne.
- Faites votre office puis allez prévenir ma famille, prêtre de Tamas ! l'implora le mourant.

Alors Gregor le fit allonger près d'un paisible chêne centenaire. Et là il commença son travail. Il pria Tamas de faire une place dans son royaume pour le courageux noble, il psalmodia de nombreux chants à la gloire du Trimurti puis, enfin, il prit son épée au serpent et tranchant la gorge du noble. Il couvrit le visage de l'homme des feuilles du chêne et commença à creuser la terre, au pied de l'arbre, afin de couvrir le corps du mort.

Les quelques passants qui s'étaient approché du prêtre en voyant la cérémonie l'aidèrent à creuser la terre tout en récitant, à leur tour, les prières sacrées des morts.

Tamas dût apprécier la cérémonie, car, quelques instants seulement après la fin de la cérémonie, un nuage en forme de serpent apparut dans le ciel. Gregor adressa de nombreuses pensées à "son" Dieu et prit la route des terres du mort. Gregor avait toujours attaché une importance toute particulière à respecter ou à faire respecter les dernières volontés de ceux qui partaient pour le long voyage.

Quelques jours plus tard, sur son chemin, Gregor vit un bébé blaireau qui fouinait les fourrés accompagné de sa maman. L'image était si belle. Le clerc eut le pressentiment qu'il s'agissait là de Roxo qui venait d'être réincarné. Une larme coula sur la joue du prêtre. Il l'essuya et sourit à la beauté du monde, à la clémence des Dieux. Si les hommes faisaient la guerre, les Dieux étaient si miséricordieux... Ils embellissaient chaque instant sans prendre ombrage des folies de leurs vilains sujets.


Compétences



  • Voie de Tamas - Niveau 3

  • Compétence sociale : Etiquette - Niveau 2

  • Compétence sociale : Discrétion - Niveau 2

  • Compétence physique : Survie (faire du feu, construire abri) - Niveau 2

  • Compétence physique : Armes blanches (épée) - Niveau 1

  • Compétence physique : Sport (courir) - Niveau 1

  • Compétence mentale : Science (médecine) - Niveau 2

  • Compétence mentale : Artisanat (cuisine) - Niveau 1




  • Derrière l'écran



    Êtes-vous majeur ? oui
    Avez-vous lu le règlement ? oui
    Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? partenariat de forum
    Une suggestion ?
    Ce personnage est-il un DC ? Si oui, de qui ? non

    Hocus pocus et flicitus





    Re: Gregor, clerc [Terminé] ─ Dim 13 Mai - 13:16
    avatar
    Coucou et bienvenue Gregor,
    Je sais que tu n'as pas encore finis ta fiche mais je voulais te signaler un point que j'ai vu avant que tu continues. En effet les voies de la religion sont les spécialisations des clercs. Chacun ne peut choisir qu'une seule des trois voies. En tant que prêtre tu auras des connaissances sur les autres dieux, évidemment, mais tu ne peux te spécialiser qu'auprès d'un seul Wink

    Voilà, j'ai hâte d'en lire davantage sur ton personnage ^^
    Re: Gregor, clerc [Terminé] ─ Ven 18 Mai - 16:29
    avatar
    Coucou et bienvenue Grégor.

    J'ai hâte de découvrir l'histoire de ton personnage.

    PS : Joli choix d'avatar.

    Amicalement Courage.


    Re: Gregor, clerc [Terminé] ─ Sam 19 Mai - 7:27
    avatar
    Bienvenue! ^^

    J'espère que tu te plaira à Evalon et à Eurate petit prêtre! Bonne chance pour finir ta présentation! Very Happy


    Re: Gregor, clerc [Terminé] ─ Sam 19 Mai - 11:10
    avatar
    Merci pour l'accueil, ma fiche est terminée... Bon courage pour sa lecture.
    Re: Gregor, clerc [Terminé] ─ Hier à 16:08
    avatar
    Après avoir un peu discuté de ta fiche, celle-ci est plutôt bien, bien que survolant beaucoup de choses. En fait on voudrait justement que tu développe un peu davantage le côté religieux, le côté renoncement des Tamastes, les soins apportés aux morts, etc.

    Au niveau des compétences ensuite, une compétence d'épée de niveau 2 est bien trop élevée pour un prêtre qui a pu apprendre à s'en servir au cours de ses voyages. Un niveau 2 concerne déjà un domaine que tu maitriserais assez pour être garde du corps ou mercenaire par exemple, je ne pense pas qu'il s'agisse là de la vocation de Gregor ^^

    Courage, tu peux voir la lumière au bout du tunnel ^^
    Re: Gregor, clerc [Terminé] ─
      Contenu sponsorisé