Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Selkir de Vaufes   Sam 16 Juil - 20:29





Fiche de présentation
Selkir de Vaufes


• Nom : de Vaufes (c'est le nom de mon village natal, tout simplement).
• Prénom : Selkir.
• Age : Plus ou moins trente quatre ans.
• Sexe : Masculin.
• Rang : Citoyen hors la loi.
• Métier : J'essaye de diversifier mes activités, mais le travail de toute ma vie tourne plus ou moins autour de la maltraitance de mes contemporains et l'enrichissement de mes employeurs.


Physique


Vers vingt cinq ans, j'ai réalisé qu'on ne pouvait pas avoir une vie de soudard dégueulasse et espérer garder ses traits de petit minet pour toujours. Si j'ai été beau, ça s'est déroulé quelque part entre une adolescence disgracieuse et la première fois où je me suis pris de la ferraille dans le buffet. Une période plutôt courte et pas très intéressante donc.
Je disais : on porte sur notre corps notre passé. Et les gens jugent. C'est comme ça. Une dentition en kit et des cicatrices suspectes font automatiquement tirer la conclusion « il n'est pas de notre camp » et y a rien à faire contre ça. Je ne passerais jamais pour un honnête artisan. Du coup j'essaye même pas. J'ai aucun complexe à sourire pour exhiber un râtelier qui a trop vécu, je me fringue avec toute la vulgarité du pauvre qui aimerait être riche et j'arbore quelques tatouages moches.
Pour ce qui est de l'allure général, je pas grand, brun, avec une musculature tout sèche et nerveuse. Y a pas grand chose à dire de plus.


Caractère


Je suis impulsif, violent, malpoli et pas très cultivé. Ça c'est pour mes qualités.
Ce qui me pose soucis c'est ma gestion de l'argent par exemple. Un jour je peux me payer un magnifique destrier suite à un contrat bien juteux, et boulotter ma monture deux semaines après sur la route parce que j'avais plus les thunes pour des provisions et que je chasse comme une grand mère aveugle – un moment d'intense solitude. J'aime boire, parier, aller aux putes et acheter des trucs qui brillent. Je passe donc la moitié de mon temps à mourir de faim et à mettre mes armes au clou le temps de rebondir. Ça ça explique pourquoi je fais n'importe quel boulot à n'importe quel prix. L'argent me brûle les doigts et j'en fais absolument n'importe quoi. C'est la source principale de mes problèmes.



Compétences de base


Citoyen : 4 Compétence martiale (fauchon) - 2 Eloquence - 1 Connaissance des bas fonds - 1 Bagarre à mains nues en mode clodo.


Histoire


J'avais seize ans et je considérai avec gravité l'étendue des terres qu'exploitaient ma famille depuis des génération. Au loin, je pouvais voir mon père en train de galérer dans la boue pour convaincre la saloperie de bœuf d'avancer pour labourer une saloperie de champ. Ma mère était elle penchée sur un rang de salade plus loin – ça se plante plus tôt dans l'année – à trifouiller la merde en se cassant les reins. Chacun des membres de mon abondante fratrie vaquait à sa propre tâche répétitive qui bousille le dos. Même ma grand mère était assise sous le porche à écosser des petits pois avec ses doigts déformés d'arthrose.
Ma famille était quasiment la plus prospère du village, vu que personne était alcoolique ou coûteusement malade. C'était un gros avantage. Moi j'allais me marier dans deux jours avec une fille que je ne connaissais pas, une lointaine cousine du bled à vingt kilomètres de là. Après je passerais ma vie à trifouiller dans la boue, avec mes gamins, comme une horde de petits porcinets coincés dans leur étables. De temps en temps un mec viendrait nous traire – je suis pas très au fait de la biologie des cochons -, que ça soit une armée ennemie ou celle de notre propre bled, et on pourrait rien dire. Les paysans ça se défend pas, ça sert à mourir dans le premier chapitre du livre, en arrière plan, pendant que le héros fait les trucs cool. Qui a envie d'être le mec qui se casse le cul à faire l'intendance pour mourir page 2 ?

La nuit même j'ai pris ce que j'ai trouvé qui avait l'air vaguement revendable dans la maison et je me suis enfui.
Après un crime pareil, pas question de faire demi-tour, alors je l'ai pas fait. Même une fois venu à bout de mes réserves, que j'étais en train de crever de faim dans un fossé je l'ai pas fait. Ils m'auraient jamais pardonné, la vie aurait été pire qu'avant. Alors j'ai fait la seule chose qu'un mec comme moi pouvait faire : je me suis engagé dans une troupe quelconque. Et c'est là que j'ai appris la vraie vie.
Enfin au début c'était très dur et j'ai sérieusement envisagé le suicide comme une perspective agréable, et surtout reposante. Mais ça a payé. Quasiment vingt ans après, je me rends compte combien c'était indispensable que je passe pas là. J'ai tout appris. Comment tuer, évidemment, mais tous les à coté aussi. Comment vivre avec des hommes violents et en grande détresse psychologique et mentale sans mourir, comment boire, comment astucieusement piller un champ de bataille. J'dirais que tout ce qui s'est passé avant ça est flou dans ma mémoire, c'était de la petite enfance, j'étais pas fini, pas vraiment moi. Après ça s'est mis à rouler tout seul, le secret du bonheur c'est de trouver son propre talent moi j'dis.

Bon l'armée ça a duré un moment, mais la paix a fini par venir dans mon petit coin du monde. J'étais bien comme un con. Une des périodes les plus angoissantes de ma vie. J'avais pris l'habitude qu'on me dise où aller et quoi faire, moi. Puis j'voyais bien ce qu'ils devenaient, les anciens militaires qui retournaient dans leur bled. Ils finissaient mal. J'ai décidé de partir à la capitale. Ça me faisais un petit peu peur parce que j'avais jamais vu une grande ville de ma vie, et pour ce que j'en savais les bouseux ils pouvaient aussi bien les manger là bas.

Ça aussi ça a été dur – et pour être honnête ça l'est toujours. Un autre genre d'apprentissage. La ville, les gens, comment ne pas crever la dalle perdu au milieu de la foule. Gérer toutes ces façons nouvelles de perdre bêtement son fric. Je me suis retrouvé à traîner avec une bande ou une autre, en allant crescendo dans le glauque et le violent. J'ai été payé à faire les trucs les plus improbable. Kidnapper une femme, foutre le feu à un moulin, à un bateau, à un village entier. Assassiner. Voler. Détruire. J'aime pas penser à tout ça d'un point de vue global, c'est pas très confortable quand j'essaye de mesurer à quel point j'ai du sang sur les mains. C'est plus facile au jour le jour, quand on prend les choses comme elles viennent. J'ai besoin d'argent. Et est ce que c'est moi qui ait l'idée originale de toutes ces horreurs de toute façon ? Non, ce sont les petits bourgeois qui me payent qui les ont. Et c'est pas des tordus marginaux de la société, c'est des gens normaux, plutôt appréciés de leurs contemporains. Tout le monde est fou et violent, c'est tout, moi je suis juste honnête là dessus.


Derrière l'ordi


Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui.

Avez-vous lu le règlement ? Code validé

Comment avez-vous trouvé le forum ? Par

Le design du forum est-il lisible ou avez-vous eu des problèmes pour vous y retrouver ? Bah sur mon netbook, comme la plupart des forum maintenant, j'ai les cotés « coupés » ce qui me pose quelques difficultés. Je peux pas aller sur la chatbox et je vois pas la PA en entier par exemple. é_è

Avez-vous des questions ou des suggestions ? Nan tout va bien pour l'instant.


© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Comte


Messages : 524
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Duché de Volg - Comté de Terresang

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Selkir de Vaufes   Sam 16 Juil - 20:51

Ah bienvenue mon ami ! Viens voir papa Terresang *gniark gniark gniark*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Ouvrir
MessageSujet: Re: Selkir de Vaufes   Dim 17 Juil - 11:34

Ah contente de te retrouver ici, j'espère que tu t'y plairas Very Happy

La me*** pour la CB Sad

alien
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 660
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Selkir de Vaufes   Dim 17 Juil - 13:48

Bienvenue sur Les Serments d'Eurate Selkir !

J'ai lu toute ta fiche et validé le code du règlement. Mis à part la partie caractère qu'il faudrait étoffer un peu, tout me semble très bien.

Tu dis être allé à la capitale dans ton histoire, sais tu laquelle plus exactement ? Il y a une capitale par Principauté, et elle change presque à chaque changement de Prince. ^^

Ton avatar est bien mieux comme ça Smile

Pour les compétences, la personne qui s'en occupe est absente pour quelques jours mais je te validerai tout de même ta fiche avant son retour, cela ne t'empêchant pas de jouer pour autant. Il s'occupera de cette partie dès que possible.

Voici le lien pour aller sur la chatbox : http://serment-d-eurate.forums-rpg.com/chatbox/index.forum?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 144
Date d'inscription : 22/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Selkir de Vaufes   Lun 18 Juil - 13:20

Bienvenu parmi nous Smile
En espérant que tu te plairas parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 660
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Selkir de Vaufes   Jeu 21 Juil - 18:18

Salut !

Je voudrais savoir où tu en es avec ta fiche ? Comme dit précédemment, il faudrait que tu étoffes un peu la partie caractère (le minimum fixé est de 15 lignes normalement). C'est important, dis-toi que ta présentation est un peu comme ta carte de visite, c'est en partie elle qui va donner envie aux autres de jouer avec ton perso Smile

Si tu as un souci n'hésite pas à envoyer un petit mp, à demander sur la box, ou même ici =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Selkir de Vaufes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: