Forum d'inspiration médiévale, contenu mature (déconseillé aux mineurs).
 

Partagez | 
AuteurMessage
Prêtresse


Messages : 37
Date d'inscription : 06/08/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Jennsen De Caharin   Mar 8 Aoû - 0:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jennsen De Caharin
"Tous les silences ne font pas le même bruit"

Registre

■ Son âge : 25 ans
■ Lieu d'origine : Croix-des-Espines
■ Son rang : Clerc
■ Son métier : Médecin

Son caractère

Peut-être Jennsen aurait-elle été bien différente si elle n'avait pas grandi entourée des fortes valeurs que sont l'altruisme, l'abnégation et l'empathie. Ou peut-être serait-elle finalement devenue la personne qu'elle était vouée à être, elle qui a toujours été dotée d'une bienveillance naturelle. Quoi qu'il en soit, la jeune femme est ce que l'on pourrait sans contestes appeler une "bonne âme". Elle sait qu'elle ne peut pas sauver le monde, ni même venir en aide à chaque Euratien, mais son optimisme la pousse à croire que tendre la main ne serait-ce qu'à une seule personne vaut mieux que de rester impassible à tout ce qui l'entoure. Jennsen fait donc partie de ceux qui aident leurs prochains sans rien en attendre en retour, et allant même parfois jusqu'à se mettre elle-même en situation de danger.


La jeune femme a été élevée dans une pratique de la religion très assidue. On lui a toujours répété que sa place était parmi les Clercs, à l'instar de ses ancêtres, et qu'il était de son devoir de suivre les pas de ses aïeux. Il s'agit là d'un destin que Jennsen a toujours accepté sans jamais en douter. Entrer dans l'Ordre du Trimurti a toujours été une évidence. Cependant, contrairement à son père, elle n'a jamais été attirée par quelconques richesses ou privilèges. Jenny préfère suivre un chemin plus pieux et mener une vie emplie de modestie et de simplicité. Egalement, malgré la très bonne éducation qu'elle a reçue, il arrive à Jennsen de négliger les règles d'usage et la bienséance, ce qui lui vaut la qualification de "rustre" par son père. La jeune femme quant à elle estime simplement que trop de manières sont superflues et barbantes. 


Au grand désespoir de sa famille, Jenny est un petit bout de femme au caractère affirmé. Elle est en effet déterminée et ne se laisse pas influencer en échange de tel ou tel avantage monétaire ou sociétal. De plus, et de nouveau au grand daim de son paternel, elle est une femme engagée. Le genre de femme qui sait ce qu'elle veut et qui ne laissera pas son statut féminin lui faire entrave. Egalement le genre de femme qui a décidé de se rebeller contre les injustices, à commencer par l'esclavagisme. Il lui arrive même de se montrer plus autoritaire qu'elle ne le devrait, elle en est consciente mais peine à réprimer cette partie de sa personnalité. Cependant, Jennsen n'usera jamais de la violence pour se faire entendre, car si elle est certes bornée elle n'est en revanche pas agressive. 


Cette force de caractère, Jennsen l'a développé au fil de ces dernières années. Et surtout, dans le but de dissimuler une blessure profonde avec laquelle elle peine à vivre. De ce fait s'affirmer au travers de causes plus grandes qu'elle lui permet d'éviter de faire face à son propre cauchemar : son passé. Jenny est en effet traumatisée par une douloureuse expérience survenue quatre ans plus tôt. Ce traumatisme l'affecte encore aujourd'hui avec des souvenirs venant la hanter sans prévenir, provoquant chez elle des crises de panique. Elle peut aussi se montrer craintive et parfois avoir des réactions disproportionnées aux situations. 

Son physique

Jennsen a une corpulence qui pourrait la faire passer inaperçue si jamais sa beauté n'attirait pas tant le regard. Elle est de petite taille, un mètre soixante, et est très fine. Cette allure pouvant la faire sembler fragile est renforcée par sa peau qui demeure très claire même en été. Cette pâleur est rompue par quelques grains de beauté et légères cicatrices qui parsèment son corps. Jenn n'a pas beaucoup de formes, juste ce qu'il faut pour discerner des courbes féminines. Elle porte généralement une robe simple de couleur claire, lacée sur sa petite poitrine, et légèrement fendue en bas afin de faciliter ses mouvements. Par temps froid, une cape bleue foncée vient épouser sa silhouette pour la réchauffer. Une ceinture en cuir marque sa taille, où est rattachée sa dague ainsi qu'une bourse, une gourde et quelques fioles médicinales. La jeune femme ne porte que quelques bijoux très simples et sans réelle valeur, si ce n'est celle des sentiments. 


Les traits du visage de Jenny sont fins et délicats, à l'instar de ceux de sa mère. Ses yeux sont d'un gris très clair, parfois déstabilisant. Sa petite soeur disait que c'était parce que chacun pouvait voir au travers des yeux de Jennsen les reflets de son âme. Son regard, souligné par de longs cils blonds, est transperçant sans jamais être glacial. Son nez aquilin lui donne un air innocent et ses joues rosées sont légèrement creusées non pas par la faim mais par sa physionomie naturelle. Ses lèvres colorées sont un peu épaisses et dissimulent une dentition sans défauts. Jenn a un joli sourire, et elle l'affiche sur son visage la plupart du temps, que ce soit sincère ou pour dissimuler une autre émotion. 


Encadrant son doux visage, de longs et fins cheveux blonds cascadent jusque dans son dos. Jennsen ne les attachent que rarement, préférant les sentir flotter au gré du vent. Du moins c'est la raison officielle... En réalité la jeune femme cherche surtout à dissimuler sa nuque. Il y a quatre ans elle a été marquée à cet endroit d'un symbole au fer rouge. Il s'agit de la seule trace physique témoignant encore de cette difficile période de sa vie, sans compter ses quelques légères cicatrices. Malgré son physique plutôt avantageux, Jenny ne se rend pas compte de sa beauté et ne cherche pas à en jouer. Elle reste simple et c'est probablement ce qui fait son charme. La jeune médecin renvoie l'image d'une femme douce et bienveillante, même si ses traits peuvent se durcir en de rares occasions. 


La jeune Clerc a une posture témoignant de la bonne éducation dont elle a bénéficié, se tenant droite et la tête haute, se déplaçant avec grâce et effectuant révérences et autres manières avec aisance et délicatesse. Cependant Jennsen n'est pas très à l'aise avec les contacts physiques, surtout lorsqu'elle ne s'y attend pas. Ceux-ci la rendent la plupart du temps nerveuse. D'ailleurs, il arrive souvent à la jeune femme de se tordre les doigts lorsqu'elle se sent anxieuse. 

Son histoire

La famille De Caharin vit dans un grand manoir situé dans le Duché de la Croix-des-Espines. Le manoir est plus grand que nécessaire, si bien que de nombreuses pièces sont inhabitées. Néanmoins chaque endroit est richement décoré et assidûment entretenu. Le maître des lieux tient à ce que l'image de sa maison soit irréprochable. La dévotion en l'Ordre de Trimurti se transmet de génération en génération, ce qui a conduit la famille De Caharin à une certaine renommée. Le patriarche de la famille tient donc à maintenir cette réputation qui lui tient tant à coeur. Nul ne saurait dire si son ambition n'a d'égale que sa foi, toujours est-il que Rendall De Caharin n'est autre qu'un des Prêtres les plus influents du Duché de la Croix-des-Espines. Epousant Emelia alors qu'il arrivait tout juste dans sa première paroisse, le couple eut par la suite cinq enfants, dont le dernier ne survivant pas à l'accouchement. 


Jennsen est la troisième enfant de la famille De Caharin, précédée de deux frères et suivie d'une soeur. Elle n'a jamais connu le froid ni la faim, grandissant dans une aisance dont beaucoup rêveraient. Tout comme le reste de sa fratrie, elle a bénéficié de l'éducation d'un précepteur, et était d'ailleurs une élève très assidue et douée, bien qu'un peu rebelle. Jenny était proche de sa soeur et de son plus jeune frère, mais peu de son autre frère qui est de quinze ans son aîné. Tous quatre ont grandi dans la religion, en sachant dès leur plus jeune âge qu'il n'y avait pas d'autre destin pour eux que les rangs de l'Ordre. 


De son père, elle tient son amour pour les Dieux. Et de sa mère, son amour pour les Hommes. L'année de ses huit ans, Jennsen vit sa petite soeur tomber malade. Elle était atteinte d'un mal incurable et son état se dégradait au fil des mois. C'est impuissante que Jennsen assista à la mort de Katell, alors âgée de cinq ans. Ni les Dieux ni les Hommes n'étaient parvenus à sauver l'enfant. Son père martelait qu'il s'agissait de la volonté de Tamas, alors que sa mère se noyait dans son chagrin. Emelia n'a plus jamais été la même suite à ce deuil, allant jusqu'à en oublier ses trois enfants encore vivants pour se lamenter sur le sort de sa cadette. Jennsen ne l'a plus jamais vue sourire, ni montrer le moindre signe de tendresse à quiconque. Même si cela l'a beaucoup affectée durant son enfance, Jenny n'en veut pas à sa mère. Chacun affronte les épreuves à sa façon. 


Jenny s'est réfugiée dans la foi, plus que jamais. La religion donnait un sens à la perte de sa soeur. Tout à une fin. Tout n'était que chaos et redeviendrait chaos. La vie avait quitté le corps de Katell, emportant son âme pour la réincarner sous une autre forme. C'est aussi précisément à cette époque là que Jennsen comprit quelle était sa véritable vocation : soigner. Ses frères aînés étaient déjà partis de la maison familiale, l'aîné s'étant vu attribuer sa propre paroisse à la fin de son apprentissage, et le second étudiant toujours au séminaire de Trimurti. Jennsen s'est donc retrouvée seule avec un père souvent absent et une mère négligente. La fillette n'était pas épanouie dans cet environnement qui lui semblait froid et hostile. Elle n'aspirait qu'à suivre les traces de ses frères et ainsi d'échapper à la triste monotonie de son enfance. Son père lui accorda le droit de suivre sa vocation alors qu'elle n'avait encore que neuf ans, contrairement à ses frères qui avaient chacun douze ans lors de leur entrée dans les ordres. 


La cérémonie d'Intronisation fut comme une seconde naissance pour Jennsen. Libérée de l'ambiance oppressante de sa famille, la fillette se sentait enfin parmi les siens. Elle parvint à devenir Novice sans difficultés et embrassa la voie de Tamas. Pour la première fois de sa vie, elle se sentait réellement elle-même. Jenny s'intégra avec facilité auprès de ses camarades de tous âges. Elle suivait les apprentissages avec passion, ne rechignant jamais devant aucune tâche. Jenny étudiait les textes sacrés et priait les trois Dieux sans distinctions, bien que son coeur se tournait vers Tamas pour une raison qu'elle ne s'explique pas réellement. On enseignait à la fillette à renoncer à toute forme de cupidité et à délaisser son égo, choses qui furent pour elle assez naturelles. En revanche, lorsque vînt l'heure pour elle de côtoyer la mort, elle éprouva en premier lieu quelques difficultés. Le seul cadavre qu'elle avait vu jusqu'alors était celui de sa petite soeur, et les souvenirs qu'elle avait enfouis redevenaient douloureux. Seuls le temps et l'expérience permirent à Jennsen de faire la part des choses afin de réaliser les rites d'embaumements et funéraires. 


Après six années riches d'enseignements au sein de l'île de Nacre suivies de trois années complémentaires pour achever sa formation, Jennsen passa avec succès l'ultime épreuve de son noviciat, suite à quoi elle fut consacrée par l'Eglise de Trimurti. Alors âgée d'à peine dix-huit ans, la jeune Clerc refusa la paroisse qui devait lui être attribuée afin de se rendre à l'est de l'Empire d'Eurate. C'est ainsi qu'elle décida de prêcher la parole du Trimurti à sa façon, non pas entre quatre murs de pierre, mais sur les routes. Jennsen souhaitait venir en aide aux Hommes, qu'ils soient riches ou pauvres, seigneurs ou mécréants, grâce à la voie de Tamas et à ses connaissances médicinales. L'épidémie de de malaria qui faisait rage dans cette partie de l'Empire faisait beaucoup de victimes, et Jennsen allait de ville en ville afin de mettre à profit ses compétences de médecin. 


L'épidémie prenant fin, Jennsen vit alors qu'il n'y avait pas que la malaria qui causait tant de maux, mais qu'une multitude de maladies et de blessures sévissaient dans l'Empire d'Eurate. Jennsen ne voulait pas s'arrêter là. Elle voulait répandre sa foi autant qu'elle le pouvait sur les routes, et secourir autant que faire ce peut les Euratiens. Après tout, Jenn se disait qu'elle aurait tout le temps de s'établir dans une paroisse lorsque ses jambes seraient trop fatiguées pour la porter ou qu'elle souhaiterait fonder une famille, s'il en était de la volonté du Trimurti.


Ainsi, Jennsen passa trois années à sillonner l'Empire, faisant de multiples rencontres et propageant le message qu'elle tenait à faire passer. Mais cette existence paisible fut entravée un jour d'automne, alors que la jeune Clerc s'était rendue dans le Duché de la Croix-Des-Espines afin de rendre visite à son père. Le Prêtre Rendall De Caharin était vieillissant, et son avidité n'en était que plus grande. Même s'il était un fidèle serviteur du Trimurti, l'ambition de Rendall lui avait valut quelques rares mais puissants ennemis. Ainsi, afin de se venger de sa cupidité, un seigneur décida d'enlever Jennsen dans le plus grand secret afin de faire chanter le Clerc. 


Les choses ne se passèrent pas réellement comme prévu, la vie de Jennsen n'ayant pas assez d'importance aux yeux de son père pour qu'il cède aux menaces du seigneur. Rendall laissa entendre que ce qu'il adviendrait d'elle reposait désormais dans la volonté des Dieux. La jeune femme quant à elle savait que les Dieux ne pourraient rien pour elle, ils ne se mêlaient pas de cette façon dans la vie des Hommes, elle en était convaincue. Face à l'impassibilité de son père, la tournure de l'enlèvement de Jennsen prit alors une dimension toute différente. 


Le seigneur était un homme certes cruel, mais surtout intelligent. Il sut identifier la faiblesse de Rendall : l'image de sa famille. C'est alors qu'il décida de mettre une toute nouvelle menace à exécution, celle de donner à Jennsen un enfant. Un bâtard qui viendrait entacher à tout jamais la lignée De Caharin. La jeune femme, déjà maltraitée et battue depuis des semaines, fut alors violée maintes et maintes fois. Jenn se souvient avoir prié Tamas pour que sa vie prenne fin. Il n'en fut rien. Elle vécut les pires horreurs, seule, dans le secret de tout l'Empire. Elle fut marquée au fer au niveau de la nuque, pour le simple plaisir du seigneur, pour lui signifier qu'elle lui appartenait et qu'elle serait toujours à lui. 


Jennsen se demandait si son cauchemar prendrait fin un jour. Les visites du seigneur étaient pour elle pires que mille morts. La captivité de la jeune femme dura plus de deux mois, la fin de sa torture s'achevant avec le décès de Rendall. Officiellement mort d'une fièvre terrible et fulgurante, officieusement empoisonné. Ou plutôt, comme l'apprendrait Jenn par la suite, auto-empoisonné. Rendall avait décidé de se donner la mort afin de libérer sa fille. Il avait donné de l'or au seigneur, plus qu'il n'en faut, mais celui-ci n'avait jamais consenti à relâcher Jennsen, bien décidé à l'enfanter. Rendall savait que s'il n'était plus de ce monde, le seigneur n'aurait plus la possibilité de révéler au grand jour l'avidité dont le puissant Prêtre avait fait preuve. Ainsi, les frères de Jennsen pourraient exiger qu'elle leur soit rendue, ce sans quoi ils feraient savoir à tout l'Empire d'Eurate les crimes du seigneur. Celui-ci n'eut d'autres choix que de redonner à Jennsen sa liberté. 


"Ce n'est pas terminé petite colombe, je te retrouverais, tu es à moi." lui a-t-il soufflé dans le creux de l'oreille en la relâchant. 


C'est l'ombre d'une Jennsen brisée qui fut rendue aux frères De Caharin. Elle ne prononça pas un mot durant des mois, les seuls sons s'échappant de sa bouche étant les sanglots et les hurlements lorsqu'elle se réveillait en pleine nuit, tremblante et terrifiée. A chaque fois, son plus jeune frère était là, la prenant dans ses bras et lui murmurant qu'elle était en sécurité désormais et que tout s'arrangerait. La convalescence de Jennsen dura plusieurs mois. Elle peinait à reprendre des forces et était mentalement dévastée. La jeune femme ne sortait plus, le cauchemar qu'elle avait vécu la traumatisant trop. 


Une fois de plus, Jenn se réfugia dans la prière, y trouvant un havre de paix. Elle devait à la fois faire le deuil de la femme qu'elle n'était plus et celui de son père. Elle ne sut jamais si Rendall s'était sacrifié pour elle ou par peur de voir sa descendance entachée par l'arrivée d'un bâtard. Toujours est-il qu'elle ne se pardonnait pas qu'il soit mort en son nom. Tout au long de sa convalescence, son frère Simeon était à ses côtés, lui redonnant peu à peu la force de vivre et de croire à nouveau en ses convictions. Il ne fallait pas laisser les actes de quelques hommes entraver la belle vision qu'elle avait de l'humanité. 


A la fin de l'été suivant, il ne restait plus à Jennsen que la marque dans sa nuque et des petites cicatrices comme signes des tourments dont elle avait été victime. Elle avait reprit de l'aplomb, bien que le traumatisme resterait toujours gravé dans son esprit. Peut-être ne parviendrait-elle jamais à s'en défaire et à se reconstruire totalement. Mais elle devait apprendre à vivre avec. Jenn était décidée à obtenir justice. L'aîné de la famille l'en dissuada. Trop d'intérêts politiques étaient en jeu, et ils savaient maintenant toute la cruauté dont le seigneur était capable. De plus cette histoire risquait de détruire l'intégrité de Jennsen. Une jeune Clerc issue d'une grande famille déjà impure, salie par les vices de la chair... Bien que Simeon voulait aussi que justice soit faite pour sa petite soeur, il dût se ranger du côté de son aîné. 


"Le karma se chargera de le punir Jenny. La justice divine est la seule véritable sentence de tout être." avaient-ils conclut. 


Jennsen avait terminé par se ranger de cet avis, non sans la peur que le seigneur la retrouve un jour. Elle savait qu'elle devrait taire sa séquestration et la véritable cause de la mort de son père aux yeux de tous. Mais comme elle ne pouvait pas passer le reste de son existence à se terrer dans la peur, la jeune femme décida de reprendre sa vie en mains. Simeon accepta de lui apprendre à manier une dague, afin qu'elle sache se défendre en cas de force majeure. Jenn refusait de vivre à nouveau cette impuissance qu'elle avait ressentie entre les mains du seigneur. Egalement, elle entreprit de lutter avec plus d'énergie pour les droits des femmes et contre l'esclavagisme. Peut-être que cela se changerait pas grand chose à sa simple échelle. Peu importe, la jeune femme ne pouvait pas rester sans rien faire. Si son agresseur ne serait jamais puni dans ce monde, elle pouvait en revanche aider les autres victimes d'injustices. Elle devait donner un sens au traumatisme qu'elle avait subit. 


Devenue plus forte, la jeune Clerc reprit les routes, sillonnant à nouveau l'Empire tout en évitant soigneusement le Comté de la Croix des Espines. Jennsen ne s'était pas attendue à ce que cela lui fasse autant de bien de retrouver son utilité. Elle pouvait à nouveau répandre la parole du Trimurti et offrir son aide de médecin à ceux qui en avaient besoin. Quatre années s'étaient écoulées depuis sa séquestration. Agée de maintenant vingt-cinq ans, Jenn parcourt les routes, à pieds ou à cheval, seule ou entourée de compagnons de voyage. Les séquelles du passé sont toujours présentes, mais son optimisme et sa foi ont eu raison de sa peur. C'est donc le coeur lourd de secrets mais avec une volonté d'acier que Jennsen De Caharin continue sa route dans l'Empire d'Eurate. 

Compétences

■ Science : Médecine - Niveau 3
■ Science : Biologie - Niveau 2
■ Arme blanche : Dague - Niveau 1
■ Voie de Tamas - Niveau 3
■ Etiquette - Niveau 2
■ Investigation - Niveau 1
Derrière l'écran

■ Etes-vous majeur ? - Oui
■ Avez-vous lu le règlement - Validé Anémone
■ Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? - Top-sites
■ Une suggestions ? - Aucune !
■ Ce personage est-il un DC, et si oui de qui ? - Non




Dernière édition par Jennsen De Caharin le Mar 8 Aoû - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse


Messages : 37
Date d'inscription : 06/08/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Jennsen De Caharin   Mar 8 Aoû - 0:40

Terminé ! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 660
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Jennsen De Caharin   Mar 8 Aoû - 10:56

Salut Jenny !

Un petit point sur ta fiche que j'ai trouvée agréable à lire. Ton histoire est dure, tu es de celles qui aiment faire souffrir leur perso on dirait ^^ Mais elle bien écrite, elle aussi.

Après ma lecture, je trouve deux points à modifier:

La place d'évêque de la Croix des Espines est déjà prise par Louana, qui a succédé au précédent évêque il y a tout juste un an. Sachant qu'il n'y a de toute manière qu'une place d'évêque par duché, je te suggère de changer un peu le statut de ton père. Il pourrait très bien, sans être évêque, avoir été un prêtre influent et bien nanti, pourquoi pas un conseiller écouté. Ça te permettrait de le conserver le plus proche possible de ce que tu as décrit tout en collant à l'univers en place.

Le second point, c'est ton statut de clerc itinérante. Il n'y a pas de mal à ça, les clercs sont encouragés à voyager pour accomplir leurs missions, mais il te faudra malgré tout un seigneur. Tu n'as que l'embarras du choix alors tu ne devrais pas avoir de mal à trouver ! Mais tu peux partir du principe qu'à peine validée tu auras cette mission assignée par Nacre de rejoindre le suzerain qu'ils t'auront attribué (et qu'on te laisse choisir hrp ou par le biais d'un rp de la manière que tu veux Smile).

A part ça tout me parait dans l'ordre, préviens moi quand ce sera édité et/ou si tu as des questions ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prêtresse


Messages : 37
Date d'inscription : 06/08/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Jennsen De Caharin   Mar 8 Aoû - 11:28

Salut ! 

Merci d'avoir regardé à ma fiche si rapidement ! Smile  

J'ai modifié le statut du père de Jennsen, faisant de lui un prêtre comme tu me l'as conseillé. 
Et pour le second point, je préférerais en effet me rattacher à un seigneur une fois que j'aurais commencé le rp, le temps de choisir qui rejoindre. Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 660
Date d'inscription : 23/06/2016

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Jennsen De Caharin   Mar 8 Aoû - 15:47

Validation

C'est bon pour moi, tu es validée ! Smile

Je te donne la petite liste des choses que tu peux maintenant créer:

♦️ Un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♦️ Un sujet dans les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (tu pourras aussi prévoir tes rp en passant nous voir sur discord Smile)
♦️ Une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (j'insiste bien sur le fait qu'il t'en faudra un)
♦️ Une boîte à messages dans le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♦️ Pense également à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour gagner des récompenses !

Je te mets ta belle couleur, et bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jennsen De Caharin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Outils de modération
 
Sauter vers: